•  

    Les beaux jours arrivent, avec un bonus Thalès et un petit concours festif ! 

     

    Grâce à vos efforts à tous (en particulier ceux de mes chers lecteurs-testeurs goûteurs de livres) "Les Silences de Thalès" se porte très bien ! Le roman numérique a même été sélectionné par Amazon pour figurer parmi la promotion du mois de juin "100 ebooks à moitié prix" (avec mon accord évidemment). Cette promo est un atout, car elle permet de mettre le roman, et tous vos commentaires, en avant, à la portée de lecteurs qui n'auraient jamais eu l'occasion de croiser son chemin d'une autre façon.

    Bref, c'est le moment de l'acheter, ou de le faire acheter, parce qu'à 1,49 € c'est vraiment pas cher ma bonne dame ! Et que plus les petits Thalès partiront comme des petits pains, plus le roman sera bien classé dans les meilleures ventes et plus il partira et plus... etc.

    Pour mémoire voici le lien vers le site de vente, sachez que vos coordonnées bancaires peuvent être retirées sitôt l'achat effectué et que tout plein d'applications gratuites sont disponibles en un simple clic sur le site (juste sous la vignette couverture du livre) pour pouvoir lire des ebooks sur absolument n'importe quoi (peut-être pas encore sur la table de la cuisine, mais c'est pour bientôt ^-^).

    Les Silences de Thalès sur Amazon

    Pour fêter ça j'organise, du 10 juin au 10 juillet, un petit concours sur Facebook pour gagner plein de petites choses : il suffit de cliquer sur le "J'aime" de la page si ne n'est déjà fait et de partager la page, et d'encourager si possible les partages autour de vous.

    L'idée est de faire connaître le roman à un maximum de lecteurs, donc n'hésitez pas à partager même si :

    vous avez déjà le livre et les goodies / vous êtes timide / vous ne partagez rien c'est un principe irréductible / vous avez la flemme / vous n'avez pas de profil fb - qu'est-ce que vous attendez, comment vous voulez aimer les pages de mes livres sans ça ? o.O / il fait pas beau.

     

    Les beaux jours arrivent, avec un bonus Thalès et un petit concours festif !

     

    Autre nouvelle : j'ai écris, et propose en lecture gratuite, une mini préquellinette à Thalès, "Un piano en hiver". Cette nouvelle raconte la dernière journée de Thalès, Sidonie et Pierre, avant leur départ pour Bayères-sur-Loire. Elle est distribuée gratuitement sur trois sites (sur Amazon le prix tarde un peu à s'aligner, mais j'espère que le problème sera très vite résolu), voir liens ci-dessous, ou plus simplement en lecture directe sur le blog, ici.

    J'espère qu'elle vous plaira, n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez ici ou même, pour les plus courageux, à poster un avis sur Amazon, Booknode, Goodreads, Babelio, Fnac, votre blog...

    Sur Amazon

    Sur Kobo

    Sur Lulu

     

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • J'ai la grande joie de vous annoncer que ma nièce Lily-Belle (c'est pas moi qui l'ai faite - mais presque ! ^-^) a gagné le prix de poésie "adolescent" de La Baie en Poésie, coiffant au poteau des centaines de participants !

    La Baie en poésie, une association placée sour l'égide du Printemps des Poètes, organise chaque année des concours de poésie, pour enfants, adolescents et adultes.

    Voici le texte qui a emporté le prix, accompagné d'un dessin de la même talentueuse jeune personne (je ne vous mets pas sa photo, vous seriez dégoûtés ^-^) et même une photo de la médaille !

     

    Un peu de poésie pour me vanter par procuration !  

     

    L'ange noir renaît de ses cendres,
    Il s'élève dans la nuit, étendant ses ailes,
    Masquant la lune, un sourire aux lèvres,
    Il n'avait jamais été aussi fort.

    Ses yeux brûlent des flammes de l'enfer,
    Son âme s'est consumée de souffrance,
    Ne reste que cette carcasse fumante,
    Qui se nourrit des ténèbres des terreurs enfantines.

    Il a dévoré toutes les étoiles de l'univers,
    Déchiré le ciel de ses mains ensanglantées,
    Des lambeaux de rires tourbillonnent,
    Il neige des plumes noires à l'horizon.

    L'ange noir revit,
    Érige le silence comme unique loi,
    Il est le démon mystérieux de vos vies,
    Le démon masqué au visage angélique.

     

    Un peu de poésie pour me vanter par procuration !

     

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • En l'honneur de cette fête incontournable et indémodable, je vous présente un projet qui me tient beaucoup à coeur.

    Il s'agit d'un appel pour dons, même les plus modestes, pour donner un petit coup de pouce à Amandine Labarre, mon illustratrice préférée, qui nous gâte avec ses superbes illustrations des Enfants de l'Hyphale d'Or. Avec... Pouna par exemple !

    Pour la fêtes des mamans, un appel pour un petit don *-*

     Comme vous le savez peut-être, si vous suivez comme moi Amandine, son adorable petite fille, Nyméria (ce n'est même pas une manière de  parler, elle est vraiment à croquer *-*) est née avec un chromosome en plus - comme Rose, l'un des personnages des Silences de Thalès. Maintenant elle a grandi, et son  premier essai à l'école n'a pas été concluant, douchant la joie de vivre de cette petite fille... Amandine a décidé de l'instruire à la maison, elle a même ouvert un blog à ce sujet, c'est fantastique ce qu'elle fait, ça donne envie de retourner en maternelle ! ^-^

    Malheureusement le matériel spécialisé coûte cher, les artistes ne roulent pas sur l'or, Amandine a donc ouvert un "Pot commun en ligne" pour nous permettre de l'aider.

    Par ici !

    C'est très simple, il suffit de prendre sa carte bleue, même les tous petits dons seront les bienvenus ! Les montants sont masqués et votre nom peut l'être si vous le souhaitez.

    Voici le lien, allez voir le projet, prenez un moment pour aller admirer le blog de Nyméria. Et n'hésitez pas à participer, le site est entièrement sécurisé !

    Bon dimanche à tous et bonne fête à toutes les mamans <3

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • La fête des mères et "Les Silences de Thalès"

     

    À l'occasion de la fête des mères, toute commande des Silences de Thalès effectuée avant le dimanche 22 mai minuit sera enrichie de petits cadeaux et d'une dédicace pour la personne de votre choix !  (*)

    Soit, pour la très modique somme de 11 €, l'assurance d'un cadeau original et qui ne court pas les rues, mesdames, mesdemoiselles et messieurs !
    (N'hésitez pas à partager autour de vous, attention il n'y en aura pas pour tout le monde...)

    Ce roman, écrit initialement pour un public adolescents et jeunes adultes plait finalement beaucoup aux lectrices, quel que soit leur âge.
    Et, malgré son thème principal, il est joyeux et optimiste !
    (oui, comme moi ^-^)

    Si vous êtes intéressé par cette offre, joignez-moi ici-même ou via l'adresse mail suivante en me donnant l'adresse à laquelle vous souhaitez que le paquet soit envoyé, ainsi que le prénom souhaité pour la dédicace.
    editions.chimere@gmail.com

     

    (offre limitée aux trente premières commandes)

    (*) livre dédicacé, miroir de poche dans une petite pochette en organza papillon, sac plage en toile pur coton, marque-pages

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  •   ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ 

    Les Silences de Thalès 

    Thalès vient d’emménager à Bayères-sur-Loire. Elle a seize ans, un prénom improbable et le goût des mots.

    Elle a un nouveau chien, un nouveau chat, une nouvelle maison.

    Elle a aussi un père, Pierre (professeur de mathématiques, vraisemblablement dépressif, addict au crochet) et une petite sœur, Sidonie (surdouée, hypersensible, gothique).

    Mais depuis un an déjà, Thalès n’a plus de mère.

    ♦ Entre deuil-story et comédie romantique, une histoire positive et divertissante ♦

    ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ 

    Thalès et ses lecteurs...

      ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ 

    L'idée de cette histoire me trottait dans la tête depuis longtemps déjà, une histoire où le personnage principal serait la maison de tante Lise... Puis, alors que je décidai de participer à la deuxième édition du concours Gallimard ("Concours du premier roman jeunesse" - ça n'aurait pas vraiment été le premier en ce qui me concerne ! ^-^) les choses ont pris forme, peu à peu, autour d'une jeune fille, de sa famille, de sa mère...

    C'est aussi la première fois que je m'essayais à écrire un roman entier à la première personne du singulier, et aussi la première fois (ou presque, je ne parle pas de mes premières tentatives, restées à l'état de reliures A4, paix à leur âmes) que j'écrivais une histoire contemporaine, sans la moindre touche de fantastique.

    J'étais ainsi particulièrement curieuse (et aussi inquiète, avouons-le) de savoir comment ce roman serait apprécié, hors du cadre familial et assimilé.

    À ma grande joie, mon bouquet de lecteurs-testeurs (une brassée de demoiselles et de dames, une pincée de messieurs ^-^) l'a accueilli à bras ouvert : à l'exception d'une lectrice, tous l'ont aimé voire même l'ont adoré.

    Les commentaires qui ont fleuri m'ont fait très plaisir (oui, même les réticents) ; c'est toujours magique d'être témoin du ressenti d'un lecteur, surtout de celui d'un lecteur inconnu, alors qu'il  réagit, voire s'enthousiasme, pour une histoire qui vous tient tellement à cœur.

    Je remercie une nouvelle fois tous les participants, qui ont répondu à ma demande de la France entière, métropolitaine et d'outre-mer, et même de la francophonie, avec le Québec et la Suisse ! :)

    Et comme il n'y a pas de meilleure personne pour parler d'un livre que celle qui l'a aimé, voici les avis des premières lectrices (ordre aléatoire, je n'ai pas de préférés, je les aime tous ♥).

     

    Par Jadoou :

    Ce roman est une véritable une bouffée d'originalité !

    Bien que l'auteur s'attaque ici à un sujet délicat (le deuil), elle ne nous parle pas simplement de la mort mais nous offre plutôt une parcelle de vie, un été aux côtés de Thalès.
    Grâce à l'écriture fluide et à l'aisance avec laquelle l'histoire semble de développer d'elle-même, on se laisse facilement emporter par le récit dès les premières pages.
    La vision simple et enjouée que porte le roman sur le quotidien des personnages, doublée d'une ambiance très "française" apporte un charme fou à l'histoire.
    Mais je pense que la véritable force de ce livre réside dans ses personnages.
    Loin d'être parfaits (même Élisa, qui semble à première vue incarner la perfection), ce sont justement leurs défauts qui les rendent terriblement attachants et humains.

    Mille mercis à Hélène Louise pour m'avoir si gentiment proposé de lire Les silences de Thalès en avant-première. Cette lecture est une magnifique découverte.

     

    Par Marjolaine Aribaribo :


    Ce nouveau roman d'Hélène Louise est son premier roman contemporain : pas de fantasy, pas de fantastique, pas de science fiction. On a ici affaire à une romance funéraire à la première personne, au cours de laquelle on va suivre de près les émois d'une jeune fille aussi maladroite qu'attachante, Thalès. Sans oublier toute sa famille élargie, dans une galerie de personnages souvent atypiques mais crédibles et positifs.

    Ce premier roman contemporain est porté par un thème très fort et souvent escamoté dans la littérature jeunesse : le deuil. Ce serait idiot de dire que c'est un sujet qui touche l'auteure, car si il y a un sujet universel qui touche tout le monde, c'est bien celui là. Par contre, on peut affirmer sans l'ombre d'un doute que c'est le livre dans lequel l'auteure s'est le plus livrée (ou délivrée) à ce jour. Ce n'est peut être qu'une impression, liée à la narration à la première personne ou au choix perspicace des épigraphes, tous remarquables et tous en lien direct avec le contenu du chapitre qui les suit. Une sélection incroyable de pertinence et d'impact qui, sans rehausser le contenu de l'ouvrage (celui ci n'en ayant nul besoin) prouve l'énorme soin pris à la rédaction de ce récit.

    Le récit parlons en : on y retrouve toute les qualités narratives de l'auteur, la douceur de sa plume, son refus de la laideur et de la violence, la qualité psychologique Austinienne de ses personnages, son humour délicat. Au niveau du ton, on navigue entre Woody Allen (pour la légèreté, l'intelligence, l'humour et la lucidité existentielle) et Eric Rhomer (pour la romance, la qualité des dialogues et la légèreté). Les personnages sont tous plus attachants les uns que les autres, et le livre est souvent très émouvant sans jamais, mais alors jamais, sombrer dans le pathos. De temps en temps, un éclair émotif vient frapper l'oeil du lecteur, ce qui déclenche une humidification passagère de sa cornée, mais cela ne nuit pas à la poursuite de sa lecture.
    J'avoue toutefois que la fin du roman, centrée sur les amis et les amours de Thalès m'a moins intéressé que le début du livre. Mais c'est parce que je ne suis plus un adolescent (depuis peu) et que j'étais naturellement plus attiré par les personnages adultes du livre et par les aventures de la petite Goth.
    Au final : une très belle tranche de vie, légère, réaliste, délicate, un éclairage positif et clairvoyant sur les choses de la vie, à partager sans retenue.
    On espère, sans trop y croire, une suite.

    Car voyez vous, le seul problème là dedans, ce sont les poursuites judiciaires pour abandon de série auxquelles va devoir faire face Hélène Louise : les fans qui attendent la suite de Vauvert, des Enfants de l'Hyphale d'or ou de Lysandre Chalkhill vont finir par dégoupiller ! D'ailleurs, il semblerait qu'une licorne se soit déjà laissée aller à exprimer toute sa colère sur la couverture du livre. ^^ 

     

    Par Saorikido :

    Voilà un roman très intéressant. Le sujet qui s'y présente est assez difficile à expliquer. Le sujet de la mort est encore tabou de nos jours mais nous commençons à nous ouvrir et à nous confier aux autres.

    Ce roman raconte l'histoire d'une famille qui a perdu un être cher. Nous nous centrons sur Thalès qui a perdu sa mère et sur ses sentiments. Pas facile d'accepter la mort de quelqu'un qu'on aimait et avec qui ont partageait tous ces secrets et ces habitudes ... Elle passera différentes étapes avant de pouvoir aller de l'avant.

    Hélène Louise sait broder à la perfection les différentes étapes du ressenti d'une famille française après le décès d'un proche. En tant que professionnel dans les pompes funèbres, je peux vous dire qu'elle a bien su utiliser la réglementation en vigueur qui est très complexe (notamment pour la crémation) et montrer une partie des réactions des membres d'une famille sans pousser dans l'exagération.

    De même, rencontrer les familles pour organiser les funéraillesn'est pas toujours évident : chaque famille est différente. Le rôle d'un agent funéraire est d'aider celle-ci à organiser les funérailles sans qu'elle ne se soucie du moindre détail.

    Je recommande vivement ce roman et je souhaite me le procurer en format papier dès qu'il sera de sorti ! :)

    Un excellent roman pour une auteure qui mériterait d'être connu davantage. J'aimerais retrouver des romans comme ça chez mon libraire !
     

     Par Loue, "La boulimique des livres" :

    Un livre encore magnifique ! Mais d’abord je souhaite remercier l’auteur de m’avoir permis de participer à cet échange riche en tant que testeuse.
    Après avoir pu lire ses autres livres (à lire vite si ce n’est pas fait !), je n’avais pas beaucoup d’appréhension avant de le commencer mais de l’impatience. Je ne cache pas qu’à la description, j’avais un peu de doute … ce n’est pas forcément le genre de lecture auxquelles je suis habitué, voir à laquelle je m’attendais. Mais alors dès les premières lignes on s’aperçoit que ce n’est pas du tout l’ambiance noir et pesante que peut prévoir !
    Un deuil familial géré par une famille haute en couleur ! Chaque personnage est attachant, et différent. Ils sont tous spéciaux.
    De plus (et là, je remercie du fond du cœur l’auteur), c’est vraiment un livre qui sort de l’ordinaire. Le personnage principale (Thalès) n’est pas parfaite {spoiler}, ce qui casse le mythe du personnage/ héro parfait sans défaut ! VIVE LA NORMALITÉ ! En parallèle, on découvre aussi sa petite sœur {spoiler}, qui est tout aussi surprenante et rafraîchissante : une pointe d’humour absolue et attachante ! Et vienne ensuite les autres personnages : leur père {spoiler}, une cousine-par-alliance complètement loufoque, un croque-mort pas si macchabée, et Clément qui va faire bouger la vie tranquille de Thalès … Cela donne un récit renversant ! Le tout associé au style « amour de la littérature et série anglaise », des citations toutes aussi vraies les unes que les autres au début de chaque chapitre, et le style des personnages {spoiler}, sur fond de romance subtile. Je me suis tout de suite retrouvé dans les personnages, au point que la ressemblance avec la propre vie été flippante (Vive des doc’s et le rock d’ailleurs !) j’ai été tout de suite séduite !

    Ce livre est pour moi un des meilleurs qu’il faut consommer sans modération !
    A lire sans prise de tête, sur un transat, au soleil, durant le weekend ou les vacances, et savourez !

    A vos livres !

     

    Par Beckygirly :

    Après une excellente expérience avec Hélène Louise et son roman Lysandre Chalkhill, j’ai eu la bonne surprise de la voir se tourner à nouveau vers moi pour découvrir son nouvel écrit : Les Silences de Thalès. Et je ne regrette absolument pas ce nouveau partenariat qui m’a fait voyager dans une famille atypique mais plus qu’attachante.
    Le récit nous entraîne dans un univers bien familial et très français, au cœur d’une famille plus que soudée après un deuil important. Le thème de la mort est donc omniprésent à travers les pages, sans qu’il n’alourdisse pour autant l’histoire ou ne la rende trop dramatique. L’auteur parvient en effet à prendre à contre pied ce thème en s’éloignant de ce que l’on peut nous offrir d’habitude, c’est-à-dire un personnage principal trop renfermé qui finirait par s’ouvrir aux autres grâce à l’amour du bellâtre du lycée, le tout saupoudré de pathos et mièvrerie à souhait. Au contraire, la mort est ici abordée sur un ton humoristique. Sans oublier son propos, Hélène Louise s’est penchée sur le deuil d’une manière différente mais des plus humaines, qui nous fait nous sentir encore plus proche des personnages.
    Le ton est d’ailleurs donné dès les premières pages, avec cette introduction qui nous prend de court mais qui permet de présenter les personnages et d’étayer quelque peu leurs personnalités. S’il faut un léger temps pour rentrer vraiment dans le récit et s’habituer surtout à ces protagonistes si différents de ce que l’on peut rencontrer, une fois que cela est fait il devient très compliqué de s’en sortir puisque l’on finit par dévorer les pages qui défilent rapidement sous nos yeux. L’histoire, très simple, n’est pas sans rappeler notre quotidien, entre les descriptions de gestes et l’utilisation d’objets familiers, ainsi que des dialogues autour de la culture moderne et un peu plus ancienne. On avance au fil de la lecture dans un monde qui nous est au final très proche, ce qui nous rend les personnages plus que sympathiques car on finit par se sentir en corrélation avec eux. Au fur et à mesure que le récit avance, il s’étoffe et la fin, malgré sa prévisibilité, clôture à merveille ce voyage.
    Plus que le récit, ce sont les personnages qui font tout le charme de son roman et qui lui donnent cette vivacité et cet intérêt. Simples, réalistes, on s’aperçoit que leur caractère est travaillé et très approfondi. On s’éloigne des clichés, souvent prisés dans le Young Adult et d’autres récits, pour toucher à l’individu même. Les protagonistes ont un passé, un vécu qui se répercutent sur le présent et leurs actes et comportements viennent approfondir leur personnalité. La particularité la plus attrayante cette facilité qu’à l’auteur de faire graviter autant de personnages secondaires sympathiques autour de son héroïne : tous apportent quelque chose de plus au récit et sont des plus attachants, notamment Sidonie, cette petite sœur tout de noir habillée, qui vit son deuil à travers la mode gothique. Sa manière de parler, des plus atypiques, sa façon de s’exprimer sont d’autant plus charmantes qu’elles nous révèlent un être sensible et intelligent.
    L’écriture accompagne parfaitement le tout ; certes simple, il s’en dévoile une poésie moderne certaine légère et touchante. Le style d’Hélène Louise s’est affiné depuis son dernier roman lu, et le ton frais, presque désinvolte, démontre sa maîtrise des descriptions et des dialogues réalistes.

    Pour conclure, Les Silences de Thalès est une lecture fraîche et intéressante qui nous prouve que les thèmes les plus sérieux peuvent parfaitement être traités de manière légère sans qu’ils n’en perdent leur sérieux pour autant. Drôle, attendrissant, ce roman est parfait pour passer un agréable moment.

     

    Séraphina :

    Thalès a dix-sept ans, Thalès est en première et Thalès déménage avec son père et sa petite sœur juste après son bac de français. Quoi de plus normal… sauf que Thalès a perdu sa maman l’année précédente, et que toute la famille est encore sous le choc. Le legs inattendu d’une vieille demeure enchanteresse dans une petite ville de province va permettre un changement de vie, qu’ils espèrent salutaire.

    Nous allons découvrir cette nouvelle vie par les yeux de Thalès la silencieuse, la réservée, sensible au point de préférer se replier sur ses blessures secrètes plutôt que de subir la curiosité malsaine des autres. C’est une jeune d’aujourd’hui, passionnée de lecture et de séries télévisées, qui observe le petit monde qui l’entoure avec humour et acuité, quelques préjugés et une certaine naïveté parfois, mais qui n’hésite pas à se remettre en question.

    La nouvelle maison – une maison de ville à l’ancienne, avec un beau jardin qui permet d’accueillir chien et chat –, la belle et énigmatique Isolde avec qui ils vont partager les lieux, le réseau amical qui va se créer au fil des jours et des rencontres, vont permettre peu à peu à chacun de retrouver le goût de la vie.

    C’est un roman qui parle du bonheur de vivre et des petits bonheurs de la vie quotidienne, un hymne à l’espoir, qui nous aide à comprendre que quelles que soient les épreuves, la vie continue, avec son flot inattendu d’aventures et de rencontres. On y découvre des personnages si bien dessinés, même les secondaires, qu’on a l’impression de les connaître et qu’on aurait envie de les rencontrer, parce qu’ils sonnent « vrai » et qu’on les voit évoluer sous nos yeux au fil des jours. Hélène Louise a su trouver et nous faire entendre la voix d’une adolescente d’aujourd’hui, oscillant entre humour et gravité, maturité et fraîcheur, culture et SMS.

    J’ai éprouvé beaucoup de plaisir à la lecture de ce beau roman, frais et optimiste, à la langue si élégante, et pourtant si accessible. Une lecture que je recommanderais aussi bien à des adolescentes qu’à leurs mères…

     

    Par 'Cureuil :

    J'ai eu la chance de lire ce livre en avant première, en tant que lecteur testeur. C'était mon premier livre d'Hélène Louise et je dois dire qu'il m'a charmé. Belle histoire, belle écriture avec du vocabulaire riche, des personnages dont on se sent proche... un véritable moment de bonheur dans le monde de brute qui nous entoure ... on en veut encore. Ma fille de 14 ans a adoré, j'ai adoré ... donc on peut facilement s'y retrouver qu'on soit ado ou quadra. Il y a des clin d'œil à des séries tv actuelles, des livres qu'on a envie de lire, des personnages atypiques et attachants...
    J'espère simplement qu'il y aura une suite ...
    Et si vous voulez en savoir plus sur l'auteur et son univers , n'hésitez pas à aller farfouiller sur son site internet et à plonger dans ses autres livres... c'est juste du bonheur :-)

     

    Par Atahana :

    Ce livre est une bouffée d'air pur, une immersion dans une famille un peu spéciale, où la normalité et l'extravagance se côtoient sans heurts. Thalès, à la suite de deuils, commence une nouvelle vie. Elle a tout un été pour apprivoiser sa nouvelle vie, sa nouvelle maison et nouer de nouvelles relations.
    Cette histoire, accessible dès 12 ans je pense, nous embarque dans une tranche de vie, avec une galerie de personnages variés et notre coeur penche pour ceux qui, volontairement ou non, se démarquent de la norme. Et cela rend le livre savoureux.

    La maison (et son jardin) est un personnage à part entière du roman. On la sent presque vivante et l'auteur réussit à nous donner l'impression qu'on sent nous aussi le soleil caresser notre visage et l'herbe nous chatouiller les pieds.

    Des citations ou des extraits de films centrés sur le deuil ouvrent chaque chapitre: j'ai adoré cette petite introspection sur la mort, jamais glauque, bien au contraire.

    Alors pour savoir si et comment Thalès va réussir cette deuxième vie, il faut lire le livre qui nous emmène au coeur d'une tribu d'adolescents et de leur émois mais sans oublier les parents, soeurs, amis. C'est un livre qui déborde d'amour! La tristesse inhérente au deuil se rappelle parfois à nous mais c'est un livre plein d'humour et de dialogues cocasses. Point de drames à répétition, de malentendus ou d'ennemi juré n°1 ici, pas de démarcation simpliste entre les bons et les méchants mais plutôt des jeunes gens intelligents qui commettent quelques erreurs, hésitent, s'emportent parfois mais parviennent au fil de l'eau à grandir et à gagner en maturité.

    J'ai refermé le livre avec un sentiment de plénitude et l'envie que notre monde puisse ressembler à Thalès et aux personnages qui l'entourent.

    Un livre que je proposerai à ma fille dans quelques années (quand elle saura lire notamment ;) afin de lui faire lire une histoire qui sort des sentiers battus.
     

     

    Par Kawaitachi-chan :

    Voici mon avis plutôt global pour commencer =) :

    Tout d'abord, c'était super intéressant, mais long au démarrage. Enfin, il a fallu au moins quatre chapitres avant que je m'emballe davantage.

    Ensuite, il y a un milliard de références, ce que je trouve super ! Mais parfois c'était légèrement étouffant car il y en avait trop, que ça vienne de l'auteure ou des personnages. Les références mises par l'auteure, ça passait super bien. Et les citations de fin aussi.

    {spoiler}

    Ensuite, je trouve l'introduction de la troupe de potes beaucoup trop directe. Mais sinon, une fois qu'on s'est fait à eux…bah c'est comme dans la vraie vie, on ne peut pas les considérer comme de simples personnages secondaires. Leurs caractères sont extrêmement bien définis, on sait déjà qui on va, ou non, apprécier. (Au passage, j'adore le père de Thalès, il couve vachement sa fille, mais ça paraît normal et en prime il a de l'humour).

    Il faut dire que si l'on ne s'adapte pas vite au groupe d'amis, on risque d'être fort largué jusqu'à la fin du bouquin en revanche. Il y a tellement d'histoires les concernant.

    Ensuite, concernant la fin du roman (no sushi, aucun spoil, don’t worry), et bien…c'était bien trop farfelu à mon goût…beau et farfelu en même temps.

    Bon, la toute fin fin (dernière page), était normale et m'a même beaucoup plue. J'aime tout particulièrement la dernière phrase du roman, qui relève d'une vérité…véritable ? ;)

    Conclusion :

    Je suis mitigée…

    {spoiler}

    Bon, ceci mis à part, l'histoire est super bien trouvée, Thalès est attachante, son père sympa, Clément top… j'ai eu du mal à m'attacher à Sidonie en revanche. Elisa est bien, Paul est…banal dirais-je. Alexis est gonflant mais a son caractère propre, et Rose est juste trop choupi <3

    Au fond j'ai bien aimé, je voulais vraiment savoir comment chaque histoire allait se dérouler, et ça c'est un très bon point extrêmement important !

    Merci à Hélène Louise pour ce partenariat, merci et bravo, parce que l'attachement aux personnages et l'envie de savoir ce qui allait se dérouler ont opéré !

     

    Par Wicca :

    Merci beaucoup à Hélène Louise qui m'a permis de lire son livre en avant-première en échange d'une critique que voici!

    J'ai bien aimé ma lecture. C'est un style que je lis peu et je l'ai trouvé très différent de tout ce que j'ai pu lire.

    On fait la rencontre de Thalès et de sa famille, très originale, à la suite du décès de leur grande-tante. Elle leur laisse en héritage sa maison qu'ils doivent partager avec Isolde, sa protégée ô combien flamboyante! C'est alors l'histoire de l'été de Thalès dans sa nouvelle vie, ses nouvelles rencontres et comment vivre avec son deuil.

    Thalès est un personnage réservé et aussi très geek. J'ai bien aimé toutes les références de geek. Surtout les échanges avec Clément. Clément est un personnage bien agréable et je l'ai trouvé bien patient... Surtout avec Sidonie!
    Sidonie est définitivement mon coup de coeur, comme plusieurs d'ailleurs! Tout le temps vêtue de noir, elle est une encyclopédie sur pattes. Elle est absolument adorable!
    Et leur père aussi est tout aussi génial! Toute les peluches qu'il fait c'est incroyable!

    C'est un style qui est très différent de ce à quoi j'ai l'habitude. Il y a vraiment très peu de descriptions sur les lieux, les personnages et leurs émotions. Le livre est bien écrit, j'ai bien aimé le mélange français et anglais. À chaque début de chapitre un citation donne le ton à ce qui va s'en venir.

    La fin m'a bien surprise et j'aurais voulu en savoir plus. Pour moi qui n'est pas Française j'ai bien aimé me balader dans les rues avec Thalès, Clément et Sidonie. C'était une bonne lecture et si le résumé vous a accroché je vous le recommande.*

     

    Par Choupy :

    Tout d'abord merci à l'auteur de m'avoir permis de découvrir ce livre en avant première !

    Alors j'avoue qu'en lisant le titre et le résumé je m'attendais à l'histoire d'une jeune fille renfermée sur elle même suite à la mort de sa mère et qui sortirait de son silence petit à petit. Et en fait pas du tout.

    On découvre Thalès et sa famille...un peu spéciale ! Une petite sœur un peu envahissante (bon j'avoue, elle m'a un peu tapé sur les nerfs au début), un père très patient et ayant un passe temps peu habituel, et une 'cousine' très... spontanée !
    Je me suis vraiment attaché à tous les personnages, qui sont simples (sans chichi) mais du coup très réalistes. J'me suis sentie intégrée à leur groupe, et j'ai été un peu triste de les quitter à la fin.

    Au début j'ai été un peu septique par la tournure des événements, mais heureusement tout s'explique à la fin.


    Le thème principal traité ici est sombre, mais pourtant le livre est joyeux, pas du tout déprimant ni triste. Chaque chapitre débute par un poème ou une citation sur la mort, loin d'être glauques j'ai vraiment apprécié ces quelques passages.

    Petit bémol : parfois les personnages veulent annoncer quelque chose d'important, ou demandent le silence etc, donc j'm'attendais chaque fois à une révélation inattendue, et en fait rien de fou ou qu'on ne sache déjà, du coup j'étais un p'tit peu déçue à chaque fois.

    Pour résumé, j'ai vraiment passé un agréable moment avec cette lecture, qui m'a vraiment fait sourire tout le long :)

     

    Par Mistinguette :

    Merci à Milabette pour m'avoir fait lire son livre avant sa parution.
    J'ai beaucoup aimé ce livre, c'est une jolie histoire avec une flopée de personnages plus attachants les uns que les autres; mention spéciale à Sidonie que j'ai adorée.
    La perte d'un proche est plutôt bien traitée, on ne tombe pas dans le pathos mais on ressent les émotions et les changements que cela a entrainé.
    Si il y a une suite, j'achète! c'est une lecture rafraîchissante et sans prise de tête. On passe un agréable moment.

     

    Par MiruMira :

    J'ai vraiment beaucoup aimé ce bouquin !

    C'est l'histoire d'une jeune fille qui se nomme Thalès parce-que son père adore les mathématiques et qui emménage avec sa soeur Sidonie et son père dans la maison de sa défunte tante Louise avec sa protégé Isolde.

    Je pense que l'un des thèmes de ce récit est la mort mais pas dans le sens traditionnel. En effet, habituellement quand on parle de mort on sent toujours une espèce d'aura sombre qui nous enveloppe et qui donne un aspect assez pesant sur l'ensemble. Mais dans ce livre je dirais qu'il y a comme une symbolisation de renaissance. Les personnages évoluent vers le positif tout au long de l'histoire et j'ai adoré ça.

    L'humour est vraiment incroyable. Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai souris et le plus souvent ri à ce que disaient les différents personnages. L'humour est un élément présent plus ou moins indirect mais qui se fait beaucoup sentir.

    On s'attache vraiment aux personnages. Oui, c'est un roman contemporain new adult mais dépourvu de toutes les prises de tête qu'on y trouve habituellement. Ce livre nous apprend de ne pas nous fier à nos apriori et de ne pas juger les gens avant de les avoir connu. Je pense notamment à Rose, sa grande soeur et Alexis. On observe vraiment une évolution intéressante de Thalès qui apprend de ses erreurs et fait des efforts.

    Je trouve que ce bouquin évoque également la confiance en soi. Oui, à différents moments le personnage principale est confronté à des difficultés plus ou moins fatalitaire et grâce à Clément elle prend confiance en elle et fait des efforts. Non seulement, cette romance parle de la confiance en soi mais aussi de la confiance envers les autres personnes. Je pense à Elisa (si je ne me trompe pas) et Paul.

    Clément, je l'ai directement beaucoup apprécié. Il a un petit passé un peu sombre et paraît assez secret. Néanmoins j'ai adoré les citations en anglais qu'il mettait. D'ailleurs, globalement : j'ai vraiment adoré le concept des citations à chaque début de chapitres avec la traduction !
    En plus, elles sont toutes magnifique !
    Et je ne sais pas si d'autres auteurs le font mais j'ai trouvé ses références très utiles pour la culture générale. Oui, parce-qu'il y a également de la culture dans tout le roman, et j'ai vraiment apprécié ça. Si j'aime bien une chose dans les livres c'est qu'ils m'apprennent des choses et Dieu sait que j'ai été comblé !

    Et toutes ces phrases en anglais je les ai juste adoré. Je sais qu'il y a des gens qui ne trouve pas ça normal d'avoir de l'anglais dans un roman français mais justement : ça change et c'est ce mélange incroyable de culture qui fait la richesse du livre.

    Pour en revenir aux personnages Sidonie est vraiment incontournable c'est l'image même de la renaissance. Et Mon Dieu qu'elle est originale. Que j'ai ri quand j'ai lu qu'elle s'endormait avec des déclinaisons de latin. L'ironie de la situation ne m'a pas échappé : je comprends pourquoi elle les utilise pour berceuse !
    Mais en tous cas j'ai trouvé remarquable qu'au fur et à mesure elle s'ouvre peu à peu au monde et qu'elle s'épanouisse.

    Lorsque je parlais du thème de la mort je voulais aussi parler de la culture de la mort. En effet, il y a beaucoup de choses que nous ignorons à propos de tout ce qui touche au mortuaire si on ne s'y est pas frotté nous-même. Et j'ai aimé le fait que Marc présente toutes les possibilités pour inhumer le corps de la tante Lise.

    Je pourrais tout aussi m'étendre sur tout les personnages mais je pense qu'on a compris que ce livre est un véritable coup de coeur. Dés que j'ai ouvert le livre j'ai directement était embarqué sans transition : c'est à nous de comprendre la situation. C'est un peu comme si on avait directement était envoyé dans la peau du personnage et j'ai vraiment adoré ça !
    Je ne m'attendais pas à être emporté comme ça d'ailleurs quand je me suis lancé dans l'aventure, je ne savais que vaguement de quoi ça allait parler et là c'est le coup de foudre instantané !!
    C'est vraiment une chouette surprise que d'avoir lu ce livre et je ne regrette pas ma décision ! J'aimerai trouvé d'autres romances contemporaines de ce style qui apportent beaucoup de mon point de vue !

    Je vous conseille vraiment de le lire ça apporte vraiment quelque chose de nouveau.

    Cette lecture m'a été gracieusement offerte (de justesse) par l'éditeur en échange d'un avis honnête. Et j'en suis véritablement honoré ! Je sais que j'ai l'air d'une groupie hystérique mais bon je pense que si je rencontre l'auteur elle s'enfuirait en courant tellement elle sera envahi par mes questions étant donné que j'en ai beaucoup !

     

    Par Pouna :

    Très bon livre, je l'ai presque lu en une nuit. Un livre court et divertissant. Les personnages ont chacun leur caractère et ils sont bien exploités jusqu'au bout... Des petites surprises surtout avec un personnage en particulier. La fin est surprenante, si on ne connait pas la "fin" on ne l'imagine pas. La romance est discrète mais bien là (étant une fan absolue des romance) je l'ai bien appréciée. J'aime beaucoup Hélène Louise (bon je suis un lecteur test comme je suis sa fille, mais ce que je dis est vrai, cela ne change rien, même ma meilleure amie qui n'est pas grande lectrice a adoré).

    En conclusion un bon livre pour se divertir pendant des moments libres.

    Mon personnage préféré est Sidonie, notre petite Wednesday

     

    Par Cacoethes-scribendi :

    Que voilà un chouette roman !
    Dès le début, le ton est donné : une famille et de l’humour (noir). Ces deux éléments sont le socle de cette pétillante comédie à la française.

    Pourquoi je précise « à la française » ? Tout simplement parce qu’Hélène Louise décrit les situations quotidiennes et les objets avec terre à terre, de la même manière que nous, lecteurs, dans la vraie vie. Ça paraît évident, mais c’est finalement assez rare et, en l’occurrence, en tant que lectrice française, j’ai énormément apprécié, même si c’est déstabilisant. Ca parle de Crocs (les chaussures), de séries télé et de livres actuels et de petits gestes aussi triviaux que faire une bolognaise, mettre la table, faire de la conduite accompagnée.
    J’ai apprécié les nombreuses références que j’ai saisies, que ce soit à la culture geek (Sherlock et Dr. Who en tête) ou aux classiques littéraires (Jane Austen particulièrement).

    L’histoire en elle-même est une jolie comédie. J’ai mis quelques chapitres à entrer dedans, en raison du style descriptif parfois un peu trop scolaire à mon goût du début. Mais une fois happée dans l’action, j’y ai été très à l’aise, sans m’ennuyer une seconde !
    Les réflexions de Thalès sont pleines de bon sens, sa relation avec sa sœur est très réaliste, quoiqu’un peu trop gentillette (jamais de disputes !!) et l’évolution de sa relation avec Clément très choue, réaliste et sans mièvrerie.
    De nombreux éléments originaux font que je classerais presque ce roman dans la catégorie « conte moderne », comme la fantasque tante Isolde, le papa tricoteur (en vrai c’est trop la classe), trois couples qui se forment tout-est-bien-qui-finit-bien… Mais cela sans aucune péjorativité. Un peu comme ces romans français « feeling good » qui fleurissent depuis quelques années, sauf que c’est ici plutôt jeunesse et sans aucune fausse prétention…

    Franchement, c’est dommage que je n’aie pas de petite sœur à qui conseiller ce livre. Bourré d’humour, de pensée positives et de références sympas, une petite romance mignonne et une famille haute en couleur… Un roman jeunesse sans prise de tête qui octroie un excellent moment de lecture !

     

    Par Tipococa :

    Les Silences de Thalès est le cinquième ouvrage de Hélène Louise que j'ai eu le plaisir de lire et je suis à chaque fois charmée par cette écriture fluide et recherchée qui rend la lecture toujours très agréable.

    Dans son nouveau roman, Hélène Louise continue de créer des personnages toujours aussi intrigants. Attachants et pleins de vie, ils ont tous des qualités et des défauts qui font d'eux des êtres réalistes et poignants. Leurs portraits sont amenés par une maîtrise parfaite de l'auteure spécialiste dans les descriptions.
    Je pense que la particularité du style de Hélène Louise est que l'histoire met généralement en scène un personnage principal plutôt courant mais qui va s’épanouir dans un univers entouré par de nombreux protagonistes secondaires avec des personnalités originales. J'ai découvert Quentin dans Vauvert, Pouna dans Les enfants de l'Hyphale d'or et rencontrer Sidonie dans les Silences de Thalès fut un grand plaisir. En effet, cette petite fille pleine de contraste est une personnalité forte pour le lecteur. Aussi déroutante qu'attachante elle a une place essentielle dans l'intrigue et on suit son évolution tout au long de l’œuvre. Selon moi, la singularité des personnages est la clé du récit. Elle était et est toujours la marque de fabrique de l'auteure.

    Sidonie représente à elle seule les deux thèmes qui font la richesse de ce livre. Marqué par son aspect gothique le thème de la mort, ou plutôt du deuil est omniprésent. Les silences de Thalès ou l'art d'écrire sur un sujet toujours aussi délicat que représente la mort. Même si cette idée est définie dans le respect, l'auteure n'hésitera pas à jouer avec ce thème et y apporter une légère touche d'humour.
    L'autre thème essentiel qui s'oppose, mais est aussi important que le premier n'est autre que la vie. En effet, ce roman dépeint la vie d'une famille qui tente d'exister sans oublier et nier leur passé. C'est encore des scènes quotidiennes que nous dépeint Hélène Louise. Mais grâce à une écriture détaillée ces scènes de la vie courante deviennent des histoires riches en intensité et en émotion.

    C'est le cinquième ouvrage, d'Hélène Louise, que je lis et c'est celui que je préfère.

     

    Par emmaelys :

    Voilà un registre pour lequel Hélène Louise ne m'a pas habituée. Cette fois point de fantasy. Juste une jolie histoire avec des gens ordinaires. Enfin, pas si ordinaires que ça finalement. Si les renseignements sont donnés au compte gouttes, ce qui est assez habituel chez cette auteure, il n'en reste pas moins que la situations est assez particulière. Thalès, sa soeur Sidonie et leur papa héritent de la grande maison de leur tante Lise dans laquelle ils vont vivre avec Isolde une jeune femme assez excentrique. Et je dois dire que chacun de ces personnages est particulier.

    Thalès déjà, atteinte d'un mal invisible, protectrice envers sa petite soeur, renfermée et timide. Sidonie, justement, sujette à quelques tocs, surdouée, toujours vêtue de noir, heureusement soutenue par un papa extraordinaire.

    Ce papa, génie des maths, un peu dépassé parfois par ses filles adorées mais prêt à tout pour les rendre heureuses.

    Quant à Isolde, elle reste assez mystérieuse. On ne sait presque rien au sujet de son passé mais il est clair qu'elle était très attachée à Lise avec laquelle elle vivait depuis de nombreuses années.

    Si a priori ces personnes n'ont pas vraiment grand chose en commun, elles vivent cependant le même chagrin: elles sont toutes en deuil

    Et c'est de ça que parle cette jolie histoire. C'est l'histoire d'un deuil, de la vie qui se poursuit quand tout s'arrête brutalement pour vous. Le deuil qui implique parfois des changement de vie radicaux. C'est ainsi justement que se greffent peu à peu les autres personnages de cette histoire.

    Des personnages tous intéressants et bienvenus, qui vont, avec leurs blessures, leur personnalités différentes obliger les héros a s'ouvrir à nouveau à la vie. Une belle histoire optimiste en somme.

    Au delà de l'histoire de base, j'aime toujours autant l'écriture recherchée et très riche d'Hélène Louise. Et c'est avec beaucoup de finesse et de légèreté qu'elle aborde des sujets graves: le deuil, certes mais aussi le handicap, visible ou invisible d'ailleurs il est clair que le sujet est parfaitement maîtrisé), l'abandon, les différences tout en émaillant son texte de références (serait-elle fan de Jane Austen? ^^) anglaises ou françaises.

    A chaque début de chapitre, il y a un poème ou des citations très jolies et judicieusement trouvées.

     

    Par Owenna :

    Toujours partante pour livre des livres en exclu, je viens donner mon rapport! :D
    Un super roman que j'ai beaucoup apprécié!
    L'histoire est assez originale, dans la façon dont les événements se déroulent, on est plongés dans la tête de Thalès, dans son petit monde un peu spécial mais ô combien rempli d'amour et d'humour ! (surtout d'humour ce qui n'est pas pour déplaire!)
    Les personnages autour de Thalès sont géniaux, bien travaillés et hors du commun. J'ai beaucoup aimé l'humour du père de Thalès, et les agissements de Sido (qui est vraiment une mine d'infos!).

    Et puis l'ambiance! L'ambiance à la française comme on l'aime mais en beaucoup plus... original ? Idyllique!
    Et cela fait plaisir à lire, car, l'atmosphère est superbe, et on rentre directement dans l'histoire, de ce fait.

    Je voulais parler des références non subtiles mais très cool glissées un peu partout dans le livre, qui m'ont fait beaucoup rire. Et surtout, qui fait que l'on se reconnaît dans les personnages!

    La fin, est en plus, surprenante (dans le bon sens!) On ne s'y attend pas du tout, et c'est très rafraîchissant de ce fait.
    La mort est traité d'une façon légère et parfois comique, mais ça fait du bien, car, on a besoin de rire de ces choses là, c'est essentiel pour se remettre d'un deuil, et la famille Vinci l'a bien compris, même si parfois c'est difficile. Mais justement, chacun gère son deuil différemment, et dans ce livre, on le sent bien.

    J'ai, de plus, très envie de lire toute la bibliographie de Jane Austen, mais ce n'est qu'un détail !

    En bref, un super livre (Français!) qui est certes court, mais, de par ses personnages, et son ambiance, nous plonge immédiatement dedans et nous fait vivre un agréable moment( sans compter que la plume de l'auteure est rafraîchissante ! ).

     

    Par Reb1107 :

    Les silences de Thalès est vraiment un livre très agréable à lire. Il est aisé de s'identifier aux différents personnages sur certains points, et je dois avouer que j'ai découvert plein de choses grâce à cette lecture.

    L'intrigue est vraiment sympa, Thalès et sa famille traverse une période de crise : après la mort de la mère de Thalès un an plus tôt, c'est Tante Lise qui les quitte, léguant à Thalès, sa sœur, son père et Isolde, une femme vivant avec elle depuis plus de vingt ans, un quart chacun de ses possessions.
    Pour Thalès, Sidonie (sa soeur) et son père, c'est un nouveau départ. Dans leur nouvelle vue aux côtés d'Isolde, ils vont faire nombre de rencontres qui les aideront à surmonter leur tragédie.

    Thalès est une adolescente de dix-sept ans comme une autre à laquelle il est facile de s'identifier : fan de série, grande lectrice, elle ressent énormément mais ne se livre pas beaucoup. Sido (Sidonie), neuf ans, est assez déstabilisante : elle est extrêmement en avance sur son âge et dit souvent des choses assez déconcertantes. Pierre, le père de Thalès et Sido, est également un personnage fort, un père très présent et à l'humour bien rôdé. Isolde est un personnage haut en couleur et très imprévisible, elle a une philosophie bien à elle. Ils commencent une nouvelle vie à quatre et vont devoir apprendre à mener cette nouvelle vie, à se lier avec de nouvelles personnes et à grandir, tout simplement.

    Ce roman offre une lecture très agréable et il botte le derrière des préjugés, et j'ai absolument adoré ça.

    J'ai ici découvert une auteurs avec une plume agréable à lire et très émouvante.
    Cette petite pépite est pour moi un vrai coup de cœur.

     

    Par Ilovelslo :

    Un livre sympathique.

    Tout d'abord, j'aimerais remercier l'auteure, Hélène Louise (milabette), pour m'avoir permise de lire ce livre avant sa sortie.

    Pour en revenir au livre, je l'ai trouvé très agréable. L'histoire était simple et le style d'écriture fluide et assez léger.

    Moi, qui au début craignais que ce roman soit triste, déprimant voir morbide, j'ai été, pour mon plus grand plaisir, totalement détrompées et j'ai plutôt bien aimé le scénario dans son ensemble.

    Les personnages, à l'instar du livre, étaient eux aussi sympathiques. J'ai bien aimé Thalès la personnage principale, qui malgré son petit côté renfermée et le fait qu'elle soit toujours un peu en deuil de sa mère, reste tout de même un personnage dont on a envie de connaître l'histoire.
    Tout comme elle, le reste de sa famille est en recherche de stabilité et de marques pour se faire à leurs nouvelles vies. J'ai beaucoup aimé Sidonie, la petite soeur.
    J'ai trouvé l'ensemble des personnages bien construits et bien approfondis (ce qui est toujours un plus dans un livre).

    Néanmoins, je préviens tout de suite, si vous cherchez un roman où il y a des aventures extraordinaires ou pleines d'actions et de suspense, passez votre chemin car l'histoire racontée dans ce livre est assez banale (pas dans le sens où on la trouve dans tous les livres mais plutôt dans le sens de courante (pour mieux comprendre, finir de lire la phrase) et est, sans aucuns doutes, semblable ou très proche de ce que de nombreuses personnes ont déjà vécue.

    En bref, j'ai bien aimé ce livre assez court et si vous recherchez une histoire réaliste et sans trop de prises de tête, je ne peux que vous le conseiller.

     

    Par THgirl :

    Il faut que j'avoue que au début je n'étais pas trop sûre pour lire ce lire, car il n'était le genre de livre dont j'avais l'habitude, ni sous le format qui m'arrangeais. Mais! Mais ce livre m'a totalement ébloui et surprise dans tout les sens du terme.
    Tout d'abord, il faut que je parle des personnages. Ils sont super orignal mais étonnamment, ils sont encré et inspiré de la réalité. Ce ne sont pas les personnages identiques à tous les autres, ils sont différents, étonnant et, aussi étrange que cela puissent êtres, ils sont simples et attachants. Thalès, le personnage narratif et principale, m'a surprise au plus au point. Je le jure! Elle a un caractère bien à elle et j'étais admirative du calme avec lequel elle montre la maison à Clément alors qu'elle venait de faire sa connaissance! Honnêtement moi à sa place j'aurais été plutôt: " OH MON DIEU! IL Y A UN GARCON SUPER MIGNON DANS MA MAISON!!!!". Je disais donc; admirative. Ensuite, il faut bien sûr que je parle de Sidonie, la petite soeur dont l'intelligence est extrêmement élevée (oui, je l'avoue je n'ai pas tout compris...). Ces paroles sorties de nulle part, son obsétion pour les peluches (j'ai la même!) et ses interventions, toujours bien venues bien sûr, m'on fait rigoler. J'ai trouvé ce personnage très attachant car il est totalement réaliste. Il y a beaucoup d'autres personnages dont je voudrais parler mais ça me prendrais des heures, mais pour marquer le coups, j'ai encore beaucoup aimé: Clément (dès sa première apparition j'étais là: lui, il va avoir un rôle important et je me réjouis de le revoir dans l'histoire) qui est toujours de sa bonne humeur contagieuse, Pierre (le père de Thalès) qui est super attentionné envers ses filles et ses peluches n'ont fait que amplifié son caractère de papa poule, Marc et Isolde qui sont adorables mais de caractère opposés, Alexis qui j'ai trouvé drôle avec son caractère hyper cliché xD... Mon coup de coeur va à Elisa que j'ai détesté à la première seconde, puis j'ai réalisé que en fait, est tout simplement le modèle parfait de la fille dont le masque ne demande qu'à tomber... Elle est trop cool!
    J'ai été ahurie de voir la façon avec laquelle les personnages s'acceptent les uns et les autres, et j'ai trouvé c'était quelque chose de touchant car ils sont si différents!
    Maintenant, il est vrai que ce livre détonne de tous ce que j'ai pus lire. Je suis romantique au plus profond de mon âme et j'ai souvent lu des livres romantiques, à l'eau de rose si vous voyez ce que je veux dire. Bref, dans tout les livres que j'avais lu avant "Les silences de Thalès", les romances me semblaient totalement impossible, mais là j'ai trouvé plusieurs histoires d'amours totalement possible dans la réalité. Elles ne sont pas ennuyeuses, ni du genre amour impossible avec une bonne fin, non c'est subtile, hésitant, et avec des hauts et des bas, car oui c'est réaliste.
    Finalement, ce livre est vite lu et une foi dans vos mains, vous ne le lâcherez plus. De plus, il est merveilleusement bien écrit, avec un vocabulaire étudié.
    Bref, lisez-le!
    Une dernière chose, si vous êtes fan de Jane Austen, je vous le conseille ;)

     

    Par Low90 :

    On pourrait croire de prime abord que ce livre est un roman de young adult comme un autre avec toujours les mêmes histoires comme on a pu lire tant de fois mais non, l’auteur a su se démarquer des autres par des petites choses simple.

    Tout d’abord on ne retrouve pas les schémas habituels. Les personnages sont d’apparence assez simple mais attachant et au final on se rend compte qu’ils sont plus travaillés et plus compliqué qu’ils en ont l’air au début. On les suit au fil de leurs histoires, on les regarde grandir, évoluer, se découvrir. Les caractères sont suffisamment développer, on a un côté très réaliste. J’ai une préférence et un vrai coup de cœur pour Sidonnie, j’ai beaucoup apprécié son caractère, comportement, ses moments de dialogues et d’échanges sont un vrai plaisir à lire.
    Les personnages secondaires ont également une place assez importante dans l’histoire, et ça c’est appréciable, tout ne tourne pas autour des protagonistes. D’ailleurs j’ai également bien aimé Alexis (et même qu’en ce qui le concerne je pensais la même chose que Thalès).

    En sois, ce livre n’apporte pas beaucoup de surprise, on sait d’avance comment ça va se terminer mais ce n’est pas gênant pour autant, et puis il reste quand même quelques révélations à laquelle on ne s’attendait pas. L’auteur a su aborder quelques thèmes plus tristes sans pour autant tomber dans le pathos. L’histoire se lit bien, rapidement.

    Pour finir, je dirais que ce fut une très bonne découverte. Avant de commencer ma lecture j’avais une petite crainte que ce soit un peu trop « fleur bleue » à mon goût et heureusement ce n’était pas le cas. Un livre que je conseille si on veut une lecture pas prise de tête, touchante et intéressante.

     

    Par Lawlende :

    J’ai vraiment apprécié ma lecture, déjà elle me sort un peu de ma zone de confort car pas de science-fiction au rendez-vous, mais plutôt un ouvrage tranche de vie très émouvant. C’est une lecture simple mais très appréciable grâce à ses personnages si originaux (un vrai coup de coeur d'ailleurs pour la petite Sidonie). Je recommande vraiment cette ouvrage, et je n’aurais pas craché sur une centaine de pages en plus !

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    9 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires