• Je remercie Marion, Théo, Sarah, Mél et Quitterie (dont vous pouvez admirer la jolie photo, en dessous de celle de Marion et au-dessus de celle de Mél ^-^) pour leur chroniques sur le roman, chroniques que vous trouverez plus bas !

      

    Marion, du blog "Marion Reading Books"

     

    Chroniques toutes fraîches sur Les Silences de Thalès !

     

    Les silences de Thalès, quel roman original ! Merci Hélène Louise de m’avoir donné l’opportunité de découvrir cette très belle histoire. Thalès, une jeune fille de seize ans, s’installe avec sa famille à Bayères-sur-Loire dans la maison de leur tante Lise récemment décédée. C’est entourée de son père, professeur de maths et passionné de crochet, de Sidonie sa petite sœur très bavarde et d’Isolde, une jeune femme d’une trentaine d’année que tante Lise avait accueillie chez elle, que Thalès affronte ce nouveau deuil, alors qu’un an plus tôt, elle avait déjà perdu sa maman.

    Tout le récit tourne autour du décès de cette tante, et de ce que la famille va faire des cendres de cette dernière. Un croque-mort, Marc, viendra très souvent leur rendre visite avec son fils Clément, pour décider de la meilleure façon de procéder. Tout doucement, des liens se créeront entre Marc et la famille, et plus particulièrement avec Isolde, mais pas seulement. C’est principalement la relation entre Thalès et Clément qui nous allons voir évoluer tout au long du roman.

    Vous l’aurez compris, c’est le sujet du deuil et de la perte d’êtres chers qui est abordé dans Les silences de Thalès. Tous les membres de cette famille tentent, chacun à leur manière, d’affronter la perte d’une mère, d’une épouse, d’une tante. Et ne vous méprenez pas ! Cette histoire n’est pas triste, au contraire, elle est pleine d’espoir, de douceur et d’humour. Et tout ceci, c’est surtout grâce aux caractères si particuliers de chacun d’eux. Thalès ne dit pas grand chose, elle garde souvent tout enfoui en elle contrairement à sa petite sœur Sidonie, qui elle, montre sa peine en s’habillant tout en noir, ne jurant que par cette couleur. C’est un vrai petit moulin à parole qui a réponse à tout et qui malgré son côté « madame je sais tout » en devient très attachante et attendrissante. Le père de famille, Pierre, fait preuve d’un humour qui m’a souvent fait sourire, et on voit tout l’amour qu’il porte à ses filles. Isolde est une femme plus déjantée et qui a un sacré caractère !! Tout ce mélange détonne et ce sont eux qui donne toute l’originalité de ce roman.

    J’ai adoré les références qu’Hélène Louise nous apportait tout au long de la lecture. A chaque début de chapitres, nous trouvons des poèmes, des citations, des paroles de chansons en relation avec l’avancée de l’histoire. Même les personnages, surtout Thalès et Clément, nous offrent des répliques de séries entre autre, et j’aime ce côté personnel que l’auteure a intégré à son histoire.

    Grâce à Clément, qui lui aussi n’a pas eu une vie facile, Thalès s’ouvre petit à petit et les deux adolescents se confient sur leurs sentiments respectifs de manière très touchante. J’ai adoré la relation qui se tissait entre eux. J’ai aussi beaucoup apprécié la bande de copains de Clément qui a su aussi apporter sa touche d’humour et de joie.

    Les silences de Thalès est un roman très singulier, et à mon sens, unique. Les personnages sont hauts en couleurs, quelque peu loufoques, parfois très drôles, mais avant tout très touchants, très humains. La plume d’Hélène Louise est très jolie, très douce. J’ai été ravie de faire la rencontre de cette famille à travers les pages de ce roman, ils me manqueront ! Quelques pages en plus auraient été les bienvenues !

    Originalité, douceur, humour, émotion sont les mots qui, pour moi, qualifient parfaitement Les silences de Thalès. 

     

    Quitterie, du blog "Le goût du risque"

     

    Chroniques toutes fraîches sur Les Silences de Thalès !

     

    Je ne m’attendais pas du tout à tomber nez à nez avec cette histoire ! C’est sûr que face à ce titre plutôt énigmatique, je ne savais pas tellement à quoi m’attendre. Le résumé m’a un peu mise sur la voie mais j’ai tout de même été agréablement surprise !

    Je ne saurais pas vous résumer ce livre en simplement quelques mots voire quelques phrases parce que cette histoire est poignante. Ce livre pleure la mort et célèbre la vie, il est à la fois superbement drôle et magnifiquement triste.

    On retrouve la famille de Thalès, une adolescente un peu hors norme, après un événement assez tragique qui a bouleversé leur équilibre familial. En réalité, ils ne sont pas confrontés à un événement tragique mais à deux, en l’espace de très peu de temps (spoil oblige je ne vous en dis pas plus !). Ils forment une famille assez hétéroclite et je pèse mes mots !

    Son père est un professeur de mathématique accro aux équations à 40 000 inconnues (très peu pour moi merci !) et au crochet, plutôt pas banal si vous voulez mon avis !

    Sa petite sœur, Sidonie âgée d’une dizaine d’années est une surdouée très surdouée, qui a toujours réponse à tout, un puis de culture assez dérangeant (je n’aimerais pas me retrouver face à elle dans la réalité, elle a toujours le dernier mot et un sens acerbe de la rhétorique !). Elle est surtout très « gothique », de ses habits à ses cheveux, en passant par ses doudous jusqu’à ses animaux de compagnie, tout est absolument noir ! Les deux petites tresses noires qu’elle porte tous les jours complètent le tableau !

    Et Isolde, qui n’appartient pas réellement à la famille mais qu’on pourrait associer à une tante est tout ce qu’on ne s’attend pas à trouver chez une professeure de physique en prépa ! Elle est grande, belle et plantureuse. Glamour jusqu’au bout des ongles, se cachant derrière sa féminité pour cacher au monde qui elle est réellement !

    Thalès, 16 ans est une accro à presque tout et à presque rien ! C’est vraiment bizarre comme descriptif, mais je n’ai pas trouvé mieux pour la définir ! Elle est juste une adolescente en somme, une fille banale comme tout le monde, sans ni plus ni moins de problèmes que les autres, essayant de s’intégrer dans la communauté et de vivre sa vie malgré la tragédie qui a touché sa famille !

    Le lecteur rentre donc dans l’histoire au moment où une deuxième tragédie les frappe : cette fois-ci je pense pouvoir vous le dire, la mort de leur grande tante qui les a obligés à déménager et à venir s’installer à Bayères-sur-Loire. Je ne vais pas tellement m’attarder sur l’histoire en elle même parce que tout ce que je pourrais vous en dire reviendrait à trop vous en dévoiler sur l’histoire ! Mais je vais plutôt vous parler de l’atmosphère du livre !

    Si je devais vous décrire cette histoire en un seul mot, je dirais : demi-deuil ! Ne vous formalisez pas, ce n’est pas une mauvaise chose, pas du tout au contraire ! Ce livre parle d’un sujet qui nous fait peur à tous mais avec beaucoup d’humour et de légèreté ! Et pour parfaire le côté comique de situation, le personnage d’un croque-mort vient compléter le tableau ! Il n’y a pas de lourdeur, pas de longueurs et chaque mot est choisi avec soin.

    L’auteure a choisi d’écrire sur un sujet tabou : la mort. Pas très appétissant en effet au premier abord, mais elle le fait avec brio ! Écrire sur la mort n’est pas évident, je ne suis pas auteure, mais même pour moi, écrire cette chronique est quelque peu compliqué, je voudrais trouver les mots justes ! Alors imaginez écrire tout un livre … Mais pourtant, la mort dans ce livre mais pas tabou, ni triste, ni mauvais, elle est juste là. Cette famille porte le deuil et essaye de se reconstruire. Je vous mentirais si je vous disais que les personnages du livre forment une famille heureuse et épanouie, ce n’est pas vrai, mais à chaque chapitre, l’espoir reprend à chaque fois un peu plus vie. Les personnages à chaque chapitre reprennent un peu plus vie. Ils ont toujours une raison de sourire à la vie et d’être heureux. Au fur et à mesure du livre, ils apprennent à apprivoiser leur douleur et « à vivre avec ».

    Dans ce livre, il n’y a pas de sujet tabou, rien n’est évoqué du bout des lèvres (on peut compter sur Sidonie et sur son franc parlé pour évoquer tous les sujets les plus morbides de la planète sans aucune lourdeur), il y a juste des faits, de la science, quelques larmes et beaucoup d’éclats de rire.

    Les silences de Thalès n’est pas une histoire banale, je n’en ai jamais croisé de telle ni lu d’ailleurs. Mais ce livre a quelque chose en plus, il m’a apporté quelque chose en plus. Ce livre ne parle pas de la mort comme une fin en soi, c’est une tragédie, mais il faut bien la vivre et continuer à avancer. Au final à la fin du livre, il n’y pas d’héroïne qui sauve la vie de toute une ville voire même de l’humanité toute entière comme dans les dystopies, personne ne tombe follement amoureux au premier regard comme dans les romances, mais ce livre Young Adult évoque différentes thématiques de la vie et à la fin, le lecteur en ressort grandit, il parle de la vie avec un grand V ! J’ai compris beaucoup de choses grâce à ce livre et je suis fière que ce soit un personnage imaginaire de 10 ans que me les aient apprises !

    Énorme plus de ce livre, l’auteure emploi un vocabulaire riche et soutenu qui change réellement de tous les livres YA d’aujourd’hui, un vrai bonheur !

    Deuxième énorme plus, à chaque chapitre il y a un poème ou une citation, d’un auteur ou d’un livre qui rend le roman en lui-même tellement plus vivant !

    J’ai adoré ce livre, pour les bons moments qu’il m’a fait passer, pour ce qu’il m’a fait ressentir (le calme après la tempête), pour les questions qu’il m’a emmené à me poser !

    Je vous recommande réellement ce livre si vous voulez passer un bon moment en bonne compagnie avec une histoire simple mais tellement efficace qui traite d’un sujet pas si facile…

     

    Théo du blog "The guy with the book"

     

    Chroniques toutes fraîches sur Les Silences de Thalès !

      

    J'ai beaucoup aimé cette lecture, elle est passée de justesse au coup de coeur car j'ai trouvé les 50 premières pages un peu lente. Mais une fois que l'histoire a démarrer cela m'as vraiment plus.

    J'ai trouvé Thalès un peu trop dans la crise d'adolescence au début de ma lecture, même si elle murit au fur et à mesure et j'ai trouvé que c'était très représentant de la réalité.

    J'ai adoré les détails apportés par l'auteure qui nous mettait totalement dans l'univers, on se retrouvait plongé dans le décor avec beaucoup de précision dans la description.

    J'ai également beaucoup apprécié tout ce qui était citations et référence à beaucoup de livres et qui m'ont fait découvrir plein de choses.

    Des personnages dans l'ensemble très touchant, avec un caractère, une histoire et un passé émouvant, auxquels on peut s'identifier très facilement.

    Il y a beaucoup de moment où le tout remet en cause notre vie par rapport à notre famille, nos amis, nos connaissances, ce qui rend l'auteure admirable et j'ai trouvé cela très beau.

    En conclusion, une lecture pétillante pour tout les amateurs de romance avec une belle histoire derrière et rempli d'humour même si celle-ci est un peu longue au démarrage.
    Pour ma part, je conseille cette lecture surtout pendant les vacances d'été devant un grand soleil, un livre plaisant, doux et très mignon.

     

    Sarah du blog "Velvet Chapter"

     

    Chroniques toutes fraîches sur Les Silences de Thalès !

     

    Les personnages : 

    Thalès, je l’ai bien aimée. Simple, timide et gentille.

    Sidonie je l’ai adorée ! Mon personnage préféré du roman, je l’adore ! Son intelligence avancée, son humour et son caractère.

    Clément c’est le boyfriend idéale. Clairement. Adorable, gentil, beau et ouvert d’esprit.

    Mon avis :

    J’ai beaucoup aimée ce roman. J’ai souvent eu envie de pleurer, me demandant comment serait ma vie sans ma maman ? Puisque, la vérité de ce roman, c’est qu’on va tous passer par là, un jour. Le plus tard, serait le mieux, certes, mais ce roman m’a fait beaucoup réfléchir.

    La plume de l’auteure est sublime, elle m’a transportée.

    On suit un deuil tout au long de l’histoire, c’est extrêmement bien expliqué. Les trois phases.

    L’histoire d’amour qui naît au fur et à mesure de l’histoire m’a fait rêver, car, je trouve, elle change de beaucoup de romans ! Clément est un peu le miracle de la vie.

    Honnêtement, ce roman fait partie de ceux qu’on ne peut oublier. Il vous marque à vie. Il vous électrocute, vous fait réfléchir pendant un mois et vous laisse un vide dans le cœur.

    La pointe d’humour, bien placée. Chaque citation en début de chapitres, tout était beau.

    J’ai clairement adorée découvrir l’histoire de Thalès et de sa famille. C’était beau, émouvant et passionnant.

    Un très bon roman.

    Mauvais point : Quelques fautes d’inattention.

    Conclusion :

    Je pense que ce livre pourrait aider les personnes en deuil. Il montre la beauté de la vie, malgré l’être perdu.

    Il est magnifique, tout simplement.

     

    Mél, du blog "Reading Mél"

     

    Chroniques toutes fraîches sur Les Silences de Thalès !

     

    Nous entrons dans le monde de Thalès, une jeune fille endeuiller par la mort de sa mère un an auparavant. Thalès est une jeune fille plus doué pour manier les mots que pour manier les objets! Elle rencontrera par le biais d'un décès récent dans sa famille, Marc et son fils Clément, pour vivre un été aussi haut en couleurs que cette superbe couverture!

    Ce roman est mais.. tellement bien écrit. On voit qu'il y a un vrai travail de la part de l'auteure et que ce n'est pas juste un roman qu'elle nous a pondu vite fais bien fait! Il est rempli de références, modernes pour la plupart, sur des films, des auteurs, des oeuvres! A travers ces pages on peut voir que l'auteure a soit une culture générale et personnelle assez incroyable, soit qu'elle a fait beaucoup de recherche pour enrichir son texte. Cependant, cette qualité peut devenir un léger défaut car, c'est à la limite du "trop".

    Sidonie, la petite soeur surdouée est vraiment un personnage sympathique qui ne manque pas de repartie grâce à sa culture, mais je la trouve un petit peu gommée par le fait que tous les autres personnages sont autant ou presque cultivé qu'elle. Du fait, le fait qu'elle soit surdouée ne ressort pas assez à mon gout.

    Les personnages malgré qu'ils aient tous une petite particularité, restent des personnages à qui ont peut s'identifiés par le fait qu'ils soient comme vous, eux, moi. J'ai trouver l'introduction de la bande d'amie un peu rapide, mais ils s'ancrent bien dans le roman et jusqu'à la fin.

    Dans l'ensemble, un roman intéressant bien que assez long a démarrer. Dans mon cas, ce n'est qu'à la fin que j'ai vraiment eu un plan d'ensemble sur ce livre. Une fin qui m'a beaucoup plu, d'ailleurs. Finalement un dénouement qui n'est pas prévisible donc un bon point.
    Une lecture que je ne recommande cependant pas aux adeptes des livres d'actions!

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Pour ceux qui souhaitent découvrir l'un de mes romans... 

     

    Une super fonctionnalité que je viens de découvrir...

     

    Il est désormais possible de commencer la lecture en cliquant sur un lien dédié, qui ouvre un lecteur virtuel sur n'importe quel appareil, et permet de lire les premières pages dans le meilleur confort...

    Essayez pour voir avec Les Silences de Thalès, en cliquant ici !

    Ça ressemble à ça :) 

     

    Une super fonctionnalité que je viens de découvrir...

     Vous trouverez les liens pour chacun de mes romans dans la rubrique "Lire les débuts de", juste en haut à gauche du blog :)

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Par la magie d'Instagram, j'ai fait connaissance de charmantes lectrices, qui se sont déclarées prêtes à exercer leurs talents de blogueuses et d'Instagrameuses pour une lecture partenaire des Silences de Thalès. 

     

    Des chroniques, encore des chroniques !

     

    Pour mon grand bonheur mes quatre premières lectrices ont beaucoup aimé le livre et ont eu la gentillesse de l'exprimer haut et fort ! Je rajoute leurs avis aux autres déjà publiés à la rubrique "Avis des lecteurs", ici.

    Et je vous en fait également part ci-dessous, par ordre chronologique de parution.
    Encore merci mesdemoiselles, you made my day! (okay, month ^-^)

     

    Pauline

    (du blog "Il était une fois la lecture",

    voir lien ci-contre à gauche dans "Blogs partenaires")

    Des chroniques, encore des chroniques !

    Mon résumé ~

    Thalès vit une période difficile dans sa vie. Effectivement, cette dernière vient de perdre sa mère. Sa petite sœur Sidonie vit le deuil à sa manière; elle ne s'habille plus qu'en noir et dors toutes les nuits avec son aînée bien trop triste pour trouvée le sommeil lorsqu'elle est seule. Pierre, leur père décide de déménager pour aider ces filles à ce reconstruire. Là, Thalès va se faire une bande d'amis et chacun cache plus ou moins un secret. Nous embarquons dans le quotidien d'une jeune fille somme tout à fait normale.

    Histoire / Univers ~

    Clairement, au niveau de l'univers je n'ai pas grand chose à dire car cela ce passe dans notre monde, dans la période actuelle, donc rien à dire.
    L'histoire, elle m'a charmée. Effectivement, à travers cette dernière, l'auteur nous à mené sur des sujets tous très différents ...

    Personnages ~

    Bon forcément nous rencontrons, dans cette histoire, de nombreux personnages. Tous sont très justes et nous les pensons réel, en train de vivre à notre côté. Je ne vais vous parler que des personnages que je pense être les personnages principaux, même s'il est vrai que tous les personnages ont une place importante dans l'histoire.
    Déjà, il y a Thalès. Thalès est une jeune fille tout à fait normal, mais tellement attachante. Nous découvrons petit à petit la mystérieuse jeune fille pour laquelle elle veux se faire passer. J'ai beaucoup aimé m'identifier à Thalès, cette lectrice invétérée.
    Il y a Sidonie, sa petite sœur. Elle ne se remet pas vraiment de la mort de sa mère, si ce n'est qu'elle évolue tout de même au fil des pages. J'ai beaucoup aimé son humour noir ainsi que son intelligence hors du commun.
    Le dernier personnages dont je vais vous parler, est Pierre. Ce dernier, le papa des deux filles, à un courage immense, il éduque ses enfants avec la douceur d'une mère et l'amour d'un père. Je pense que c'est le genre de personnage qui ne laisserais tomber ses filles pour rien au monde.

    Écriture / Rédaction ~

    Bon, alors là je vais être très brève. Effectivement, l'écriture de l'auteur m'a totalement conquise, et j'ai totalement été absorbée dans l'histoire dès les premières lignes. Je pense que c'est un des formidables talents de Hélène.

    En bref ~

    Ce livre est un é-nor-me coup de cœur. Je pense que tout le monde devrait le lire, à partir de 12 ans. Car, avec cette histoire, les sujets abordés sont nombreux et plus qu'importants. Je ne sais pas quoi dire d'autre à part que je pense que c'est devenu mon livre préféré de tout les temps !

     

    Lola 

    (du blog "Les livres de Lola",

    voir lien ci-contre à gauche dans "Blogs partenaires")

    Des chroniques, encore des chroniques !

     

    Ce livre rentre largement dans mes coups de cœur ! Il faut savoir que je suis très compliquée en livre coup de cœur pour l'instant que quelque livre coup de cœur font partie de ma liste .

    J'ai vraiment beaucoup aimé l'histoire qui est simple mais qui nous laisse en haleine tout le long avec plein de surprises et de rebondissements !
    Ce livre n'a pas de défaut vraiment pas !
    J'ai plus qu'adorer l'histoire est juste magnifique, elle nous fait vraiment réfléchir ! Ce qui est important pour moi parce que se livre signifie qu'il a un sens et non une littérature banal qui nous plaira mais qui nous apportera rien de spécial . A chaque début de chapitre on retrouve un poème qui a un rapport avec le chapitre qui sont de très belle situation . Tous sa pour dire que se livre est une pépite quelque choses qui nous fais voyager mais dans la vrai vie et non dans nos pensées.

     

    Emmy 

    (du blog "Nuées de pétales",

    voir lien ci-contre à gauche dans "Blogs partenaires")

    Des chroniques, encore des chroniques !

     

    Commencer l’année 2017 avec un coup de cœur, il n’y a rien de mieux ! Quelle claque ce livre wouah !

    Ce que j’ai adoré dès le départ : à chaque chapitre nous avons une citation célèbre qui correspondait la plupart du temps au chapitre. J’ai trovée l’idée très surprenante !

    Bon, maintenant que je vous parle de ce livre… En lisant le résumé, j’ai eu peur que l’histoire ressemble à beaucoup d’autres, au final pas du tout ! Le thème principal est la mort, on pourrait penser que le récit serait triste, un peu glauque, mais pas du tout ! On a tout au long du récit ne sorte de positivité qui s’en échappe. Et tant mieux, ce qui donne beaucoup d’originalité au récit dès le départ !
    On découvre la famille de Thalès et une jeune femme nommée Isolde qui vont hériter de la maison de Tante Lise, décédée. Entre Sidonie qui ne fait que s’habiller en noir, qui est très intelligente et à réponse à tout, au père des deux filles qui fabrique des peluches et Isolde qui est très excentrique, nous sommes assez servis dans ce récit ! Chaque personnage est différent, et c’est ce que j’ai adoré, je ne me suis pas ennuyée une seconde. En effet il y a beaucoup d’humour dans ce récit et c’était génial d’autant sourire devant une lecture dont on ne pensait pas que c’était possible au vu du thème de départ ! J’ai aussi bien rigolé parfois grâce à la petite Sidonie (qui m’agaçait aussi fortement haha!) qui est un personnage mais vraiment originale, qui sort de toutes les petites filles qu’on connait.

    Tout au long du livre nous allons suivre leurs aventures, surtout celles Thalès, qui va rencontrer Clément le fils du croque-mort, Marc, qui s’occupe de Tante Lise. (et propose à la famille différentes possibilités pour inhumer le corps.) Clément est aussi un jeune homme un peu renfermé qui n’en dit pas beaucoup sur lui, il est assez mystérieux. Au fil de l’histoire, on suit deux personnages qui vont grandement évoluer, tous deux vont réussir à se parler, à se confier un peu plus et j’ai adoré cette complicité s’installer entre Clément et Thalès. On ne retrouve pas une histoire banale d’adolescents, avec le garçon rebelle et la fille timide, c’était très bien mené, tout en légèreté ! Tous les personnages d’ailleurs vont évoluer au fil de l’histoire, au fil de leur rencontre, et j’étais vraiment heureuse pour chacun d’eux. D’ailleurs, j’ai adoré les petites citations anglaises qu’ils s’échangeaient, c’était vraiment chouette !
    J’ai adoré la plume de l’auteur, la tournure de ses phrases, ses mots… J’ai absolument tout aimé dans ce livre qui est devenu très vite un gros coup de cœur. Les sujets abordés m’ont tenu très à cœur, car je me suis mise à la place de Thalès, car tout ce qu’il se passe peut nous arriver. Avec ce livre, on se dit qu’il faut à tout prix profiter de la vie et des gens qu’on aime. C’est le plus gros ressenti que j’avais. À la fin du livre, je dois dire que j’ai manqué lâcher une larme et c’est très rare que je ressente ça. Ce livre m’a transporté… Un véritable coup de cœur… Un de mes livres préférés, sans aucun doute.

    Je trouve que de véritables perles devraient être découvertes, tout comme Les silences de Thalès, qui mérite d’être lu par un plus grand nombre de personnes. C’est un très beau roman que je vous conseille fortement de lire au moins une fois dans votre vie !

     

    Jeanne 

    (du compte Instagram "Folie_des_livres",

    voir lien ci-contre à gauche dans "Blogs partenaires")

    Des chroniques, encore des chroniques !

     

    Les Silences de Thalès" d'Hélène Louise est le 2ème livre de l'année 2017 que j'ai adoré !

    J'ai adoré son écriture, je lis vraiment depuis Août 2016, et c'est vraiment l'auteur qui a une plume superbe à mon goût. En plus elle est très gentille, on a discuté par messages.Donc sinon pour reparler du livre, j'ai adoré l'écriture qui est très belle, avec des métaphores, et des phrases anglaises ou latine par-ci par là avec aussi des figures de style très belles.Il y a même des citations et des poèmes en début de chapitres, les choses sont si joliment dites.L'écriture de Hélène Louise dans ce livre est entre le littéraire et l'actuel, je ne sais pas si je suis très clair mais c'est léger et très...doux Ce livre fait réfléchir sur la mort , sur l'existence, et j'aime me poser des questions sur le monde. Les personnage sont attachants et originaux en particulier Thalès, je l'aime car elle n'est pas comme tous les jeunes de nos jours, elle est différente, elle aime lire...Enfin bref j'ai beaucoup aimé. Ce n'est pas le livre où il y aura de l'action, mais je le trouve... envoûtant, si vous voulez le lire je dirai : "prenez une couette et un thé".Bref une histoire qui fait du bien et qui m'a fait relativisé, à lire dans une période sombre, et aussi, bien sûr, quand vous voulez...Je remercie encore Hélène Louise - Éditions de la Chimère pour l'envoie.
    PS : Il y a même du Harry Potter !"

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    La talentueuse et dynamique Pauline a eu la gentillesse de me

    proposer une petite interview sur son blog,

    "Il était une fois la lecture"

     

    Une petite interview

     

    Vous la retrouverez en suivant ce lien

    Vous pourrez également lire sa chronique à propos de sa lecture des Silences de Thalès et d'Un piano en hiver, ici

    Enfin, si vous avez un compte Instagram, pour pouvez participer au concours dont il est question à la fin de l'interview, jusqu'au 17/01/17 à minuit. Plusieurs lots sont proposés, le premier est un exemplaire papier des Silences de Thalès ! Proposez votre candidature en remarque de l'article et faites de même en dessous du post Instagram de @iletaitunefoispauline, en republiant la photo #LessilencesdePauline. Par là !

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Un peu d'histoire... et beaucoup d'histoires !  

    Plusieurs personnes m'ayant récemment demandé une présentation générale de mes livres, il m'a semblé une bonne idée d'écrire un petit (ou pas ^-^) article à ce sujet.

    Pour la petite histoire j'ai commencé à écrire des histoires il y a environ quinze ans, un peu à tâtons. Comme la plupart des lecteurs voraces, j'avais toujours pensé écrire un livre "un jour", sans trop y penser. Et puis ce jour est arrivé, j'ai franchi le pas, pour me trouver très surprise de voir à quel point l'exercice, non pas seulement celui d'écrire, mais de créer une histoire de toutes pièces, m'enthousiasmait. J'ai eu une sorte de révélation (pas mystique mais presque !) : il fallait que je continue, coûte que coûte.

    Après les premiers essais, qui resteront à tout jamais au format A4, paix à leurs âmes de papier, les premiers envois de manuscrits aux éditeurs, les essais suivants, de plus en plus solides mais sans toujours aucune réponse favorable des éditeurs, s'est posée la cruciale question : un livre existe-t-il dès qu'il est écrit ou faut-il qu'il soit lu ?

    La réponse ne vous surprendra pas, bien sûr : pour continuer à écrire des histoires, pour partager ce bonheur créatif, pour justifier ces efforts, ce temps passé, il me fallait trouver un lectorat. Mes enfants et leurs amis furent mes premières victimes premiers fans. C'était déjà très enthousiasmant, une réussite en soi, de constater que mes histoirses plaisaient, qu'elles étaient lues avec plaisir et sans peine. Mais s'est très vite posé un deuxième souci (c'était il y a des années, la lecture numérique n'en était qu'à ses balbutiements et j'avais derrière moi une trentaine d'années d'amour de la lecture) : un livre peut-il exister sans une forme physique, la bien connue, celle rectangulaire avec des pages bien solidarisées, une vraie couverture, un titre, un texte de présentation ?

    Un peu d'histoire... et beaucoup d'histoires !

    Non, bien entendu, jamais tout à fait ; même les lecteurs pro-liseuses seront de mon avis : un livre, on aime le tenir dans ses mains, le toucher, le humer, le ranger, le regarder, l'entasser, le photographier, le prêter, l'offrir, le léguer.

    Un peu d'histoire... et beaucoup d'histoires !

    Bref, après mûre réflexion et le soutien moral de mon entourage, j'ai décidé de franchir le pas et de me lancer dans l'auto-édition. La première expérience a été une grosse affaire : j'étais novice, je découvrais tout. Heureusement j'avais trouvé un imprimeur spécialisé dans l'auto-édition, Copymédia, qui offre un excellent service. Il faut payer pour ses exemplaires, certes, mais pas de faux contrat arnaqueux, ce sont des imprimeurs et non des éditeurs, et aucune obligation de payer un service technique, toutes les aides sont apportées, sans lésiner. Seuls ceux qui le désirent peuvent demander des services payants pour leur simplifier la vie.

    Je me suis beaucoup amusée à faire naître ainsi mes deux premiers romans (l'imprimeur, beaucoup moins ; j'ai souvent eu l'impression que la personne chargée de mon dossier avait les yeux qui lui sortait de la tête à devoir répondre à ce qui devait lui paraître des lubies délirantes !) et surtout j'ai fait la connaissance de mon illustratrice préférée, Amandine Labarre. Certains d'entre vous connaissent certainement son travail, c'est une illustratrice réputée ; sa gentillesse est à la hauteur de son talent : adorable !

    Un peu d'histoire... et beaucoup d'histoires !

    Nous avons ainsi travaillé aux couvertures de mes deux premiers romans, les deux premiers tomes de la série de fantasy des Enfants de l'Hyphale d'Or, ainsi qu'à toutes les illustrations intérieures, regroupés en "Carnets d'Éliphéra", à la fin de chaque tome. Ces deux livres ont été ensuite imprimés en quantité limitée, un certain nombre reste disponible, par mon intermédiaire.

    Cette première expérience a été fantastique ; recevoir ses histoires en format papier est une émotion incroyable (ils sont particulièrement beaux, si je peux me vanter ^-^). Mais très vite les limites de l'auto-édition se sont imposées à moi : comment faire découvrir ses livres sans aucune mise en avant, par une distribution personnelle ?

    Les solutions étaient très limitées ; j'ai réussi à l'époque à convaincre certaines librairies de centres culturels de recevoir mes livres, ce qui était bien aimable de leur part. Les ventes étaient en général bien évidemment très limitées, mais pas toujours. Je me rappelle d'un responsable d'un Espace Culturel, très richement fourni, en particulier en fantasy, qui s'était amusé à constater que mon roman "Louglediya le Royaume des deux Couronnes" s'était bien mieux vendu que "Twilight" ! Celui-ci venait juste de sortir et la grande vague n'avait pas encore déferlé…

    Un peu d'histoire... et beaucoup d'histoires !

    Finalement, j'ai compris que je n'arriverais rien de cette manière. La solution était très coûteuse financièrement et non viable à terme. Ce n'était pas étonnant, mais tout de même un peu décourageant. Je continuais d'envoyer parfois des manuscrits à des éditeurs, sans plus trop d'espoir ou de conviction, quand une nouvelle solution s'offrir soudain à moi : le numérique !

    Amazon fait souvent figure de grand méchant loup, mais son KDP (Kindle Direct Publishing) et sa filiale impression de livres papier à la demande (CreateSpace) ont répondu à mes vœux les plus chers. Continuer d'écrire, trouver des lecteurs (pas forcément des milliers ; la qualité vaut la quantité ♥), créer des lectures de qualité avec le KDP et de beaux livres papier avec le CS, tout ça dans débourser le moindre sou, c'est tout simplement magique !

    En revanche c'est du travail, beaucoup de travail, il faut avoir de l'aide, des beta-lecteurs, des relecteurs, trouver des illustrations et des polices libres de droit, etc. Relire, relire, relire, vérifier, vérifier, vérifier, reprendre ses fichiers sans cesse, dès que la moindre erreur est dépistée. Mais le résultat en vaut la peine, c'est certain ! Pas financièrement, du moins pas en ce qui me concerne (tout ce que je gagne nourrit un petit compte qui me sert à acheter mes exemplaires papier à donner et à distribuer, mes goodies, mes marque-pages, mes frais de port et certaines illustrations) ; mais émotionnellement, c'est fantastique ! Surtout que je ne compte plus les personnes que j'ai pu rencontrer au long de ces tribulations, les amis très chers que je me suis fait au cours des années.

    Un peu d'histoire... et beaucoup d'histoires !

    J'en suis arrivée à un stade où l'édition traditionnelle a considérablement pâli à mes yeux : la reconnaissance d'un professionnel, ses compétences, ses méthodes de distribution vaudraient-elles vraiment le sacrifice des joies de l'autonomie ? Franchement je n'en suis pas si sûre en ce qui me concerne… on sait ce qu'on perd, mais pas ce que l'on gagne !

    Bon, revenons à nos moutons. Voilà pourquoi si l'ensemble de mes livres est disponible au format numérique sur Amazon, y compris une poignée de nouvelles gratuites, seuls quatre sur six sont disponibles au format papier. En effet les deux premiers tomes des Enfants de l'Hyphale d'Or ne sont pas distribués via le CreateSpace mais uniquement par mon intermédiaire – jusqu'à épuisement des stocks. Ensuite je m'attellerai à les remettre en page pour le CS, pour garantir leur disponibilité permanente.

    Je sais que beaucoup d'entre vous aiment écrire, écrivent déjà pour certains, et réfléchissent à la publication, traditionnelle ou indépendante (en indie, comme disent les anglo-saxons !) de leurs futurs romans. Si vous avez des questions pratiques, n'hésitez pas à me les poser. J'y répondrai de mon mieux.

    Passons maintenant à la présentation du contenu de ma production – quelque peu échevelée…

    Un peu d'histoire... et beaucoup d'histoires !

    Tout ce que j'écris est de la littérature jeunesse, écrire des livres pour adultes ne m'intéresse pas beaucoup, ça me semble moins riche et moins authentique. J'adore lire des histoires jeunesse et young adult, c'est pour moi le fin du fin ! En fait j'écris tout simplement des livres que j'aurais aimé lire…

    J'ai plusieurs séries en cours, non pas par vice, mais parce que ça s'est bidouillé comme ça à cause de concours auxquels j'ai participé. Sans réponse favorable évidemment, mais sans amertume aucune bien au contraire : chaque expérience a été le moteur pour l'écriture (et dans le cas de "Vauvert" la ré-écriture) d'un roman qui ne serait sans doute pas là aujourd'hui sans cela.

    D'une manière générale j'accorde beaucoup d'importance aux personnages, à la solidité du back ground, et j'évite comme la peste les clichés et stéréotypes. Je ne fais pas dans le sombre glauque, l'ambiance est toujours positive, même si les sujets traités sont parfois graves.

    Je publie tous mes romans en format numérique au prix unique de 2,99 €, sur Amazon. Les nouvelles (préquelles des romans ou autres) sont toujours distribuées gratuitement au format numérique. Pour les formats papier ça dépend de la taille du roman, tous sont accessibles par mon intermédiaire sans frais de port et tous sauf les deux premiers de la série des Enfants de l'Hyphale d'Or sont en vente sur Amazon, sans frais de port non plus. À noter : je soigne mes mises en pages mais je n'aère pas comme dans bien des publications YA, les pages sont bien pleines ! On a de quoi manger, quoi :P

     

    Un peu d'histoire... et beaucoup d'histoires !

    Un peu d'histoire... et beaucoup d'histoires ! Un peu d'histoire... et beaucoup d'histoires !

     

     

     

     

     

     

     

     

    * La série des "Enfants de l'Hyphale d'or" est la série que j'ai commencé en premier, avec 3 tomes publiés, "Louglediya le Royaume des deux Couronnes", "Le Royaume des deux Couronnes en péril", "La Malédiction du Phénix" et le quatrième (et dernier) "La Chimère de Feu" - qui mijote. C'est une série de fantasy classique mais avec quelques déraillements (du genre pas d'elfes – ils m'agacent ! ^-^ – et plein de créatures imaginaires). Niveau lecture c'est à partir de 11 ans, mais pour bons lecteurs à cause de la longueur, ce sont de bons gros bouquins !

    C'est assez contemplatif avec des aventures pleines de rebondissements et de mystères, de l'ambiance, beaucoup d'importance accordée aux personnages, du dépaysement, mais pas beaucoup d'action du genre batailles, disputes, explosions, etc. Les deux héros principaux, Éliphéra et Maloun, évoluent et grandissent (14 ans au début, 17 ans à la fin, dans un contexte qui leur accorde beaucoup d'autonomie et de responsabilités), et la série évolue avec eux.

    Une courte nouvelle est également proposée, une petite histoire qui se déroule une douzaine d'années plus tôt, qui raconte la première rencontre entre le personnage féminin principal, Éliphéra, et son être merveilleux, Pouna (oui, Pouna, la star de la série !)

    Un peu d'histoire... et beaucoup d'histoires !

    Prix des livres papiers (tous accompagnés d'illustrations intérieures d'Amandine Labarre ♥) : tome 1 (603 pages) = 19 €, tome 2 (513 pages) = 18,50 €, tome 3 (444 pages) = 18 €, tome 4… il sera dodu je pense ^-^

     

    Un peu d'histoire... et beaucoup d'histoires !

     

    *La série de "L'Éveil des Éclipsés", dont seul le premier tome est paru, "Vauvert". C'est une histoire d'école cachée, d'élèves aux capacités inhabituelles… bref le moins original pour ses thèmes (a priori mais il y a des variantes), pourtant il plait beaucoup ! C'est celui qui convient aux plus jeunes lecteurs (aucune limite d'âge, si ce n'est qu'il est assez long), grâce aux thèmes principaux (amitié, relations aux autres, accès à l'indépendance), de la linéarité de la narration, du monde connu (c'est du fantastique, ça s'inscrit dans notre monde réel). Mais il a également enthousiasmé beaucoup de vieux jeunes lecteurs ! C'est bon enfant avec une ambiance très quotidienne.

    La suite, qui m'est régulièrement réclamée, sera bientôt mise sur l'établi, promis !

    Prix du livre papier (392 pages) = 15 €. Pas d'illustrations internes mais une jolie mise en page (mon dada ^-^)      

     

    Un peu d'histoire... et beaucoup d'histoires !

      

    * La série "Lysandre Chalkhill", dont le premier tome est "Filigranes", est la plus originale. Je viens de publier une longue nouvelle préquelle gratuite, à lire avant ou après, "Le choix d'Horace", que j'aime particulièrement beaucoup (voire même beaucoup ^-^).

     

    Un peu d'histoire... et beaucoup d'histoires !

     

    C'est un mix de plusieurs choses : SF (ça se passe dans les années 2100), vintage (la technologie et autres inventions sont restées bloquées dans les fifties), dystopie (monde dominé par des intelligences artificielles biologiques, qui ne soumettent pas mais imposent bien des choses), génie génétique (c'est une uchronie, des inventions d'entre deux guerres ont permis la création de néo-races, animales puis humaines) et enfin, c'est frenchie ! L'histoire se déroule en Bretagne… :)

    C'est un roman young adult, qui peut être lu à partir de 13 ou 14 ans (ou même avant, mais je ne suis pas sûre que ça puisse intéresser vraiment). Pour adultes aussi donc.

    Prix du livre papier (234 pages, illustrations d'Amandine Labarre + photos) = 13 €

     

    Un peu d'histoire... et beaucoup d'histoires !

      

    * "Les Silences de Thalès", le premier romain contemporain que j'écris. C'est une deuil story ou, comme dit mon coach, une comédie mortuaire romantique… ^-^ Ça parle de la mort, mais dans un axe positif, celui de la reprise du goût de vivre après le coup de massue. Et aussi une pincée d'humour noir. Il y a beaucoup d'occasions de rire en fait ! Je traite aussi du droit à la différence à travers plusieurs personnages, un sujet qui me tient particulièrement à cœur. Enfin il y a une romance, mais pas guimauve ni explicite (pas mon genre du tout).

    C'est un roman qui plait beaucoup (une seule lectrice ne l'a pas aimé du tout), voire qui enthousiasme, un feel-good book : j'en suis très fière ! C'est toujours un grand bonheur de voir qu'un livre a été accueilli comme on l'avait rêvé…

    Pour l'âge c'est à partir de 12 ou 13 ans (attention ça parle de la mort de manière concrète, il faut faire attention si le lecteur est très jeune, se questionne beaucoup, a subi un deuil récent). En pratique j'ai l'impression que les lecteurs les plus enthousiastes sont des adultes ou des ados assez grands.

    Prix du livre papier (214 pages, jolie mise en page) = 11 €

    Il y a aussi une petite nouvelle préquelle gratuite, "Un piano en hiver", à lire avant ou après. Je pensais avoir enfin réussi à écrire un roman isolé, un stand-alone… mais je ne vous cache pas que je réfléchis très sérieusement à un roman, non pas vraiment une suite linéaire, mais un nouvel Bayères-sur-Loire-book ! :) 

    Un peu d'histoire... et beaucoup d'histoires !

     

    Enfin sont également disponibles deux nouvelles, "Une surprise pour Enguerrand", une nouvelle SF typée hard SF que j'avais écrit à l'occasion d'un appel à texte, et un hommage à Terry Pratchett (idem), "Chétif et la Mort". Gratuites, donc !

    Voilà j'ai fait le tour ! La plupart des avis sont regroupés sur le blog, colonne de gauche, dans "lire les avis des lecteurs" sous chaque présentation de livre)

    N'hésitez pas si vous avez des questions, je suis prête ! :)

     

    Partager via Gmail

    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires