• Chroniques sur les Enfants de l'Hyphale d'Or : I - II - III

    Chronique sur les Enfants de l'Hyphale d'OrChronique sur les Enfants de l'Hyphale d'Or

    Chronique sur les Enfants de l'Hyphale d'Or

     

     

    Je remercie chaudement toutes les personnes ci-dessous qui ont pris le temps de partager leurs impressions sur mes romans ! 

     

    Louglediya, le Royaume des deux Couronnes :

     

    Par Rebecca, du blog "Les lectures de Rebecca":

    "Une perle littéraire"

    Cette lecture a été pour moi un véritable régal. Les personnages sont très attachants et l'intrigue originale. L'écriture est très agréable à lire.

    Eliphéra et Maloun sont tous deux très différents l'un de l'autre. Eliphéra est posée et réfléchie, contrairement à Maloun qui est tout feu tout flammes. Une particularité les rapproches néanmoins : tous deux sont des Elus, ils ont été choisis par une créature merveilleuse. Eliphéra par Pouna, un Blizor doré, et Maloun par Zabor, un dragon. La première étape de leur périple est Imézir, où ils font la rencontre de personnages d'origines variées, et notamment de Zimélidor, un ménestrel ambulant. Ils poursuivront leur voyage à ses côtés, traversant des endroits parfois dangereux.
    Ce premier tome nous présente donc ces jeunes héros, promis à une destinée à laquelle ils ne s'attendent pas et qu'ils ne désirent pas. On pourrait comparer leur périple à un voyage d'apprentissage, car c'est à l'issue de leur aventure qu'ils découvrent qui ils sont réellement et à quoi ils sont destinés.
    C'est une lecture très agréable, que je conseille à tous, jeunes et plus âgés, car elle est parfaitement adaptée et reste agréable à lire, peu importe notre âge.

     

    Par Loue La Boulimique de Livres :

    L’hyphale d'or ? Tout simplement une histoire M.E.R.V.E.I.L.L.E.U.S.E !!! Avec des personnages aux noms complexes et fantastiques, un univers féérique le tout rythmer par des chroniques fabuleuses et des créatures légendaires !!! Les personnages d’Éliphéra, Maloun, Zabor et Pouna sont attachants, ainsi que les amis qu’ils se font, et leur expédition nous fait voyager dans un décor tellement bien décrit que l’on pourrait s’y croire ! J’ai adoré ce monde fantastique et toutes les créatures merveilleuse créer par l’auteure (ou juste ajouter) toutes plus attachantes les unes que les autres. L’histoire est très bien rythmée et le « secret » qui suit l’aventure n’est dévoiler que petit à petit : je n’ai vraiment pas vu venir la fin tout de suite même si j’avais des doutes :p
    Je le conseille vraiment à tout le monde : il se lit avec faciliter et rapidement, ne pas avoir peur du nombre de pages ! Le début, les quelques premières pages, peut-être pas facile à comprendre mais ne pas s’arrêter ! Ce livre est comme un cadeau : le papier cadeau est difficile à ouvrir avec tous le scotch mais le cadeau est super méga giga chouette !!!

     

    Par Camille :

    J’ai bien aimé, sans plus, même si l’univers créé par Hélène Louise est très original et ses personnages sont attachants.
    Ce livre m’a fait penser aux débuts de Tara Duncan : une bonne dose d’humour, magie dans le même esprit (salles de bains et chambres fabuleuses, magie des quatre éléments…), des êtres fantastiques liés à des humains…
    Il manque peut-être un petit quelque chose pour que j’accroche à fond dans l’histoire. Je l’ai lue avec plaisir, mais pas passionnément, à aucun moment je n’ai tremblé, je ne me suis dis « comment vont-ils se sortir de cette situation ?? ». C’est peut-être parce que c’est assez gentillet et que je suis un peu âgée par rapport au public visé.
    Cependant, j’ai quand même ri à quelques reprises, notamment lorsque Maloun ne réalise pas qu’Eli est une fille (un quiproquo délicieux !) ou souri avec tendresse devant la candeur des demoiselles naines.

    Ce livre plaira aux ados et aux enfants à partir de 10/12 ans : il est facile à lire, les personnages sont sympathiques, l’intrigue modérément complexe. Il peut être lu par des filles et des garçons, qui se retrouveront en l’un (Maloun : galant, aime la liberté, lié à un dragon qui est une créature merveilleuse énorme qui vole et crache du feu) ou l’autre (Eli : aux petits soins pour tout le monde, aime la liberté aussi, liée à un blizor doré qui est une créature merveilleuse vaguement comparable à une grosse peluche intelligente) des héros.

    A découvrir :)

     

    Par Leather DeBoeuf :

    Ce premier tome des "Enfants de l'hyphale d'Or", premier tome d'une série de High Fantasy destinée à la jeunesse, narre les aventures d'Eliphera et de Maloun, deux enfants a priori ordinaires, mais leur destin n'est pas de cet avis. Accompagnés l'une par une sorte d'hermine à 8 pattes dotée d'une langue bien pendue et l'autre par un dragon de petite taille doté lui aussi de la parole, ils vont vite se rencontrer et vivre ensemble une aventure humaine faite de découvertes, de dangers, d'amitiés et d'animaux extraordinaires.
    C'est un roman d'aventures dans un monde de type moyenâgeux, ou la magie est présente mais pas omniprésente. L'auteure a su créer un monde chaleureux, avec un arrière plan très riche, à la fois en personnages et en détails culturels.

    Il est difficile d'estimer la taille d'un livre au format électronique, mais il est tout sauf court. Cela me change agréablement de mes autres essais en littérature jeunesse. Il m'a fallu pas moins d'une dizaine d'heures pour en venir à bout.
    Les principales qualités de ce récit sont :
    Un ton et des thèmes parfaitement adaptés au lectorat jeunesse : amitié, découverte de la vie, esprit de curiosité, bons sentiments.
    Malgré une grande quantité de personnages, la qualité des dialogues est exceptionnelle de rigueur et de clarté (même si l'auteure à parfois tendance à en abuser un peu), les descriptions sonnent juste sans s'étendre sur des pages. Le style est de très bonne qualité, simple et riche, avec un vocabulaire plutôt soutenu pour une littérature jeunesse.
    L'auteure excelle dès qu'elle entre dans la routine de ce monde « étranger »: la routine du voyage, la routine de la conversation, la routine de la vie. Plus qu'une aventure, on partage une large tranche de vie de deux jeunes gens charmants, pleins d'esprit, sans oublier leurs bestioles magiques jamais avares de pitreries et de réparties cocasses.
    Techniquement, la mise en page est irréprochable. Il y a bien des sauts de page après les illustrations, mais c'est toujours le cas, semble t-il.
    Le livre s'adresse aux lecteurs à partir de 11 ans, mais la richesse du vocabulaire et la longueur du propos le réserve à de bons lecteurs. Il me semble plus adapté à une tranche 12-14 ans, mais je peux me tromper. A part quelques détails, l'histoire elle même me semble accessible à des enfants plus jeunes dans le cadre d'une lecture du soir.

    C'est un roman qui présente tout de même quelques défauts, défauts qui nous permettent probablement de découvrir ce livre au format kindle pour un prix modique plutôt qu'à un prix prohibitif "grand format".
    Ainsi l'introduction n'est pas très réussie, assez obscure. C'est un détail, car dès le premier chapitre, la lecture devient parfaitement claire.
    Le livre compte 51 chapitres, et il y a peut être deux ou trois chapitres qui ne sont pas tout à fait au niveau du reste du livre, principalement pour des raisons de crédibilité des « méchants » et de certaines de leurs actions. Ceci dit, je suis un lecteur adulte (la dernière fois que j'ai vérifié c'était le cas), et il est parfaitement possible que les quelques invraisemblances qui m'ont gêné passent très bien chez les jeunes lecteurs. Mais l'auteure semble avoir du mal à donner du corps aux « méchants ». Ceci expliquant probablement son choix d'écrire pour la jeunesse.
    Il ressort de cette lecture une impression de calme et de tranquillité, assez rare dans ce type de littérature, le tout sans ennui, mais une impression qui pourra peut être sembler un peu plate à certains lecteurs, surtout ceux et celles à la recherche d'émotions fortes. C'est un livre emprunt d'une certaine forme de réalisme, et plutôt avare en morceaux de bravoure et autres batailles épiques. Pour ceux qui sont à la recherche d'action et de combats il peut y avoir un peu de déception. On ne retrouve par exemple quasiment pas (sauf erreur de ma part) la notion d'injustice qui est généralement le moteur de beaucoup de livres pour la jeunesse.
    C'est un choix respectable que celui de ne pas donner dans le convenu et la facilité, mais un choix qui pourra désarçonner un peu les jeunes lecteurs auxquels on propose souvent des histoires très stéréotypées.
    En ce qui concerne les lecteurs adultes, les enjeux du récit et sa crédibilité sont à mon avis insuffisants pour pouvoir vraiment emporter leur adhésion, sauf à vraiment aborder le livre pour ce qu'il est : une lecture « jeunesse ».

    Au début j'avais simplement prévu de survoler le livre pour voir s'il pouvait convenir à sa cible, et je me suis retrouvé à le lire intégralement du début à la fin. Et j'ai pris assez de plaisir à ma lecture pour avoir envie d'en connaître la suite, car il n'est pas exempt de suspense ! (L'auteure annonce sur sa page 3 volumes à paraître !)
    D'un point de vue littéraire, la majorité de l'ouvrage n'a pas à rougir de la comparaison avec les publications des grandes maisons d'édition. Ce serait même plutôt le contraire.
    Un mot pour terminer sur les très belles illustrations pleines pages d'Amandine Labarre, qui apportent un supplément de valeur indéniable à cet ouvrage, et qui permettront aux jeunes lecteurs de se faire une idée précise des animaux fantastiques rencontrés au cours de leur lecture.

    Je dois avouer que ce genre de publication, à un prix aussi attractif, me réconcilie avec le kindle . Si les éditeurs sont assez bigleux pour passer à côté d'une œuvre comme celle là, et incapables de proposer leur catalogue numérique à un prix raisonnable, je pense qu'ils ont du souci à se faire.
    A condition bien sur que ce genre de pépite ne soit pas noyée dans un flot de livres indigents. Le risque est bien réel, hélas.
    Je vous engage à télécharger un extrait du livre et vous faire ainsi votre propre opinion sur les qualités de l'ouvrage.

     

    Par Alex :

    C'est un livre que je conseille sans hésitation : il est distrayant, l'histoire nous embarque très vite dans un monde féérique et les personnages sont tous très attachants. Les illustrations sont splendides.
    Il convient, à mon avis, aussi bien aux adultes (qui ont besoin de rêver) qu'aux enfants (auxquels il apportera aussi du rêve tout en leur permettant de développer leur vocabulaire qui est très riche et recherché dans ce livre).
    Bref : un livre à lire et à relire !

     

    Par Christelle :

    Un ouvrage que j'ai lu d'abord sur papier et qui vaut 19 euros dans ce format ! J'ai donc été plutôt surprise par le prix modique proposé sur kindle. Je l'ai par conséquent téléchargé dans l'immédiat pour pouvoir comparer. Le texte est très lisible et peut se lire aussi sur un ordinateur. Le nombre de pages, version kindle, est impressionnant : 19503 ! Je crois qu'il tourne autour de 400 ou 500 pages dans la version papier.

    Je vous donnerai donc mon avis sur le contenu qui rejoint complètement celui de Leather de Boeuf, mais aussi le point de vue de ceux qui l'ont lu dans mon entourage. Je suis professeur de français au collège et comme je trouvais que l'auteure avait un grand talent dans le domaine de la fantasy, j'ai voulu faire essayer son oeuvre à mes collégiens. Une quinzaine aujourd'hui s'y sont plongés et ont été jusqu'au bout parmi des volontaires. La plupart de ceux qui n'ont pas été rebutés par la longueur de l'ouvrage, l'ont lu avec ardeur et ont beaucoup aimé son contenu. Ils ont voulu aussi lire le tome 2 qui a été terminé pour certains en une semaine et ils attendent avec impatience le tome 3 qui devrait sortir en avril ! Les fans de fantasy comme une de mes collègues ont adoré et l'ont dévoré en très peu de temps.

    Je trouve que c'est un très bon ouvrage sur le plan de la description et des dialogues. Le style est limpide, élégant, très imaginatif. L'univers crée est beau, un peu naïf, mais tellement positif ! On est loin de ces créations atroces où on tue son semblable avec le plus de barbarie possible. Si vous aimez la contemplation, les univers parallèles plein de merveilleux et les descriptions méditatives, ce livre est fait pour vous. N'étant pas une adepte de fantasy, je dois dire que si le style m'a charmée ainsi que l'univers, j'ai trouvé la narration un peu lente parfois et les actions trop peu présentes. Je me suis plongée dans le tome 2 ensuite et ce petit défaut est tout de même moins visible par la suite, même si l'univers de l'auteur reste très optimiste et donc peu enclin à dresser des portraits de "méchants" bien vraisemblables.

    Un bel univers à découvrir, ne serait-ce que pour la qualité de la langue et de l'imagination, mais aussi des images qui ont été faites par une professionnelle d'un grand talent : Amandine Labarre !
    Un voyage au bout de ses rêves...pour tous ceux qui n'ont jamais renoncé à y croire. L'ouvrage est porteur de cette énergie onirique qui magnifie le monde et le rend supportable.

     

    Le Royaume des deux Couronnes en péril :

     

    Par Rebecca, du blog "Les lectures de Rebecca":

    "Un deuxième tome encore meilleur que le précédent"

    Retrouver Eliphéra et Maloun a été pour moi un véritable plaisir. Désormais Roi et Reine de Lougledyia, on les découvre ici affrontant leurs responsabilités, mais également suivant un enseignement des plus intéressant, qui vient étoffer l'univers déjà très riche de cette série.
    Ce deuxième tome prend place quelques moi après leur couronnement et leur accession au trône. Bien que jeunes, ils sont mesurés et sages, et leurs grands cœurs les conseillent judicieusement.
    J'ai préféré ce tome au premier, car le décor étant déjà planté, l'intrigue commence à pleinement se développer.
    Un des éléments m'ayant le plus plu dans ce tome est sans conteste l'approfondissement de l'histoire du royaume. On apprend énormément de choses et, bien que l'on sache qu'elles vont se révéler importantes, on ignore encore en quoi elles vont l'être.
    Ici, Malou et Eliphéra vont devoir faire face à différents complots, les visant soit personnellement, soit visant le royaume. Dans les eaux troubles de la politique, ils vont devoir apprendre à distinguer leurs amis de leurs ennemis.
    L'apparition du personnage de Noullyah apporte énormément à l'intrigue. Cette jeune fille va tisser un lien très fort avec les deux jeunes souverains, et j'ai hâte d'en voir le développement dans la suite de la saga.

     

    Par Leather DeBoeuf :

    Nous retrouvons dans ce second tome des "Enfants de l'Hyphale d'Or" Maloun et Eliphera, roi et reine de Louglediya qui vont devoir faire face à une nouvelle menace.
    Outre l'enlèvement d'enfants dotés d'un pouvoir magique, l'évasion de l'affreux Nôle et de nouvelles tentatives de régicides, ils vont également être confrontés l'un et l'autre à leur passé.
    C'est également l'occasion de poursuivre la découverte de cet univers : pays voisins, nouveaux personnages, nouveau bestiaire, nouveaux êtres merveilleux.

    Le style est à l'avenant du premier volume, exceptionnel de fluidité, de clarté et d'élégance. Les personnages sont toujours aussi attachants, les dialogues et les descriptions sont très réussis. Le ton du récit est dans la lignée du premier volet, mêlant avec doigté la gravité de certains évènements et des choses plus légères. L'humour est toujours bien présent, même si ce second volet m'a semblé parfois plus sombre que le premier. La multiplication des personnages est incessante, quitte à parfois donner le tournis. (Il manque à mon sens une table des personnages pour vraiment s'y retrouver, mais je suis probablement un peu lent...)
    Le méchant du livre est réussi, avec un système d'emboitement de méchants à la Twin Peaks très bien vu. De ce point de vue, ce deuxième épisode est beaucoup plus convaincant que le premier, qui souffrait d'un petit manque de crédibilité dans ce domaine.
    Le bestiaire s'élargit, on devine la passion de l'auteur pour la création d'animaux légendaires, et les illustrations correspondantes sont très réussies. Une nouvelle héroïne haute en couleurs fait son apparition, elle ne laissera personne indifférent.

    On pourra regretter que certains évènements se résolvent très vite tandis que d'autres n'évoluent pas beaucoup au cours du volume. J'ai parfois eu le sentiment de perdre les enjeux principaux de vue, le récit subissant parfois de légères baisses de rythme - l'auteur ayant légèrement tendance à abuser des parlotes inutiles entre ses personnages.
    Mon seul véritable bémol reste la volonté de faire d'Eliphéra et de Maloun des héros ordinaires, dépourvus de talents notables. Cela limite un peu le « sense of wonder » du livre, ce qui sera frustrant pour les amateurs de bagarre et d'actes de bravoure (dont je fais honteusement partie).

    Au final, on a l'impression d'un volume de transition dans lequel peu de choses se sont vraiment dénouées, l'auteure ayant parcimonieusement distillé ses révélations (avec une pointe de sadisme).
    A la fin de ma lecture, j'étais partagé entre la frustration et l'envie irrépressible de lire le suivant... En général c'est bon signe lorsqu'un auteur vous agace : c'est la preuve qu'il a retenu toute votre attention.
    Je n'ai donc aucun doute : cette nouvelle aventure d'Eliphera et de Maloun devrait retenir toute l'attention de son lectorat cible, les 11-15 ans !

     

    Par mistinguette :

    Encore meilleur que le 1er, il n'y a pas bcp de temps mort. Les personnages sont toujours aussi attachants et des nouveaux font leur apparition. Par contre, par rapport au 1er tome qui avait une vraie fin là on est déçue de ne pas en savoir plus sur les disparitions des enfants et sur la prophétie du dragon...
    Je vous le conseille en tout cas, on passe un bon moment.

     

    Par Fitz :

    Alors voilà, je viens de terminer ce tome 2 et que dire?
    Et bien, en premier lieu , ce deuxième tome est nettement meilleur que son prédécesseur (même si il y a encore des défauts qui persistent ...).

    Tout d'abord, il y a enfin une intrigue digne de ce nom qui donne du "punch" au scénario de la série: les nombreuses disparitions d'enfants qui inquiètent nos chers héros. Cette intrigue va être la base de ce tome-ci et c'est pas pour nous déplaire! Autre chose , le livre est plus court que le premier livre de la série et ça, c'est vraiment une bonne nouvelle!

    La deuxième chose qui est bien, je répète la même remarque que mistinguette60 , " il n'y a pas beaucoup de temps mort" et ça par rapport au premier tome ( ou il y avait beaucoup trop de descriptions comme dans la ville d'Imezir par exemple) c'est un grand bol d'air frais! Comment je l'ai remarqué? Tout simplement en voyant que je ne me suis pas ennuyé durant tout le livre ( ou presque). Bon je vais m'arrêter pour les points forts et maintenant , passons aux choses moins plaisantes ( et il y en a encore ...) : les défauts.

    Alors oui , le livre est peut être meilleur que l'autre, ça n'empêche pas les points faibles d'apparaître. Alors le truc qui m'a énervé c'est que les gentils sont beaucoup trop "gentil" par rapport à leur comportement (personnages principaux surtout).

    Alors oui , ils savent se défendre , mais surtout en plein combats contre des assassins , ils ne doivent surtout pas tuer leurs assaillants ! Ah ben non ,c'est les gentils tout de même! Les gentils ne tuent pas les méchants et point barre... Par exemple le moment le plus flagrant est celui avec les nains: ceux-ci disent qu'au combat ils préfèrent assommer leurs adversaires avec leur marteau, mais c'est quoi ça?? C'est des nains! Les nains c'est des guerriers endurcis! En bref là j'ai pas trop digérer ^^

    Ensuite, la réaction des personnages est trop banale surtout avec les principaux , je m'explique: dès qu'il y a quelque chose qui va pas , nos héros sont tout de suite "horrifiés" par ce qu'ils ont dits plus tôt, et ça ne va pas trop , je veux bien qu' ils soient "gênés" mais "horrifiés" est trop fort.

    Pour finir , il y a encore ce problème de langage , le vocabulaire utilisé est trop lourd ( enfin c'est mon avis ) ce qui a un impact négatif sur un nombre non négligeable de passages. Aussi , une petite remarque , le nom de certains héros sont difficiles à retenir, c'est assez irritant ^^

    Pour conclure , ce tome est bien meilleur que le précédent grâce notamment à l'enquête ( je pense qu'il manquait quelque chose comme ça dans le premier ), les personnages deviennent plus attachants ( mais c'est pas l'envie de leur mettre des baffes qui me manque). Malheureusement , les défauts persistent mais sont moins "voyants" que précédemment . Une dernière chose , j'aime bien toutes les créatures qu'arrive à nous concocter l'auteur. Une belle imagination de ce côté là (par contre difficile de retenir les noms de ces créatures et surtout leurs orthographes ^^ ). Un tome qui rattrape la série !
    Note: 13-14

    Maintenant , la suite !

     

    Par Pouna :

    Enfin fini ce tome 2, qui fait développer les sentiments : l'Amitié, mais aussi l'Amour que l'on commence à deviner. Le personnage de Olruc est vraiment drôle et celui de Noulliyah est très surprenant. On découvrent beaucoup de choses dans ce tome 2.

     

    La Malédiction du Phénix :

     

    Par Leather DeBoeuf :

    Ce troisième tome des aventures de Maloun et d'Eliphera est dans la droite lignée du second, avec l'avantage non négligeable d'avoir une véritable fin, même si tout n'est pas résolu, loin de là.
    On y retrouve rapidement Noulliyah, qui tenait la vedette dans le tome précédent. Celle ci s'est en effet décidée à confier son lourd secret à ses nouveaux amis. Un secret brulant pour lequel les dirigeants du royaume de Louglediya seront invités à jouer les pompiers.
    Une nouvelle fois, ce tome est avant tout un prétexte au voyage, à la découverte de nouveaux pays, de leur géographie parfois étrange, de leurs habitants pas toujours aimables et bien entendu de leur faune (très) exotique.
    Le suspense est au rendez vous, les méchants sont toujours aussi mystérieux, les êtres merveilleux toujours aussi surprenants et les usines de gâteaux secs tournent toujours à plein régime.
    Cette fois ci, de nombreuses révélations parsèment le livre, qui sera de ce point de vue beaucoup moins frustrant que le précédent. Quant à la romance, je vous laisse le plaisir de la découverte... et des surprises.
    Les dialogues et le style sont toujours d'excellente facture.

    Si vous avez aimé les tomes précédents, vous ne devriez pas être déçu avec celui ci.
    Une série pour la jeunesse toujours aussi originale et rafraichissante.

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :