• Comment j'ai tué les Beatles dans mon dernier roman...

    Comment j'ai tué les Beatles dans mon dernier roman...

     The Beatles live! at the Star-Club in Hambourg,                           (Publicité de 1961) 

    Germany; 1962” est un double album live des Beatles,  

    enregistré à la fin de Décembre 1962 à l’ Étoile-Club,

    lors de leur dernière prestation à Hambourg. 

     

     Enfin... aurait été enregistré, si le Soulèvement n'avait pas eu lieu !

    En effet, dans le monde de Lysandre Chalkhill (l'ex-Nation France, en Armorique - l'ex-Bretagne, en 2116) aucune nouvelle chanson originale n'a pu être écrite depuis mai 1961, date à laquelle les Intelligences Artificielles Biologiques ont pris le pouvoir, anéantissant dans la foulée toute créativité humaine.

    Bon, entre temps elles ont gracieusement partagé les rênes de l'autorité avec les humains, puisque tel est leur avantage ; ainsi, dans dans la vie de Lysandre, soit plus d'un siècle et demi après ce violent bouleversement, cet état de fait ne trouble-t-il plus quiconque.

    Personne en effet ne peut savoir que le groupe des Beatles, fraîchement constitué par Mc Cartney, Lennon et Harrison (et un certain Best aussi, qui sera rapidement remplacé par Ringo Starr) aurait dû, le 21 juin 1961, attirer l'attention de Brian Epstein, un important disquaire de Liverpool.

    Les deux premières chansons des Beatles, "Love me do" et Please, Please me", ni aucune des suivantes, n'ont jamais vu le jour dans ce monde décalé. Brutalement ravis de leur capacité à écrire de la musique, les quatre garçons, qui n'auront jamais été dans le vent, seront retournés à leur vie d'antan - si tant est qu'ils aient survécu à la fièvre virale de la pandémie de destruction du gène humain de la créativité, ou à la tentation de mettre fin à leurs jours, plutôt que de vivre une vie où composer de la musique était devenu impossible...

    Horrible, non ?   

    Pour vous rafraîchir la mémoire, vous qui avez la chance de vivre dans un monde où la création artistique et l'inventivité scientifique existent toujours, voici les liens vers quelques chansons des Beatles :

     Love me do

    Please please me

    Yesterday

    Help

    Michelle

    Penny Lane

     

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :