• Dernières chroniques sur Les Silences de Thalès !

    Dernières chroniques sur Les Silences de Thalès !

     

    Emilie, du blog emii♥book 

     

    Je tiens tout d'abord à remercier l'auteur pour l'envoi de son roman. Cela m'a fait énormément plaisir de pouvoir le lire et d'écrire cet avis. Je trouve ça génial d'avoir la chance de lire des auteurs peu connus ou auto-édités. Et puis surtout qu'en général ces auteurs sont juste formidables et tellement adorable. Merci mille fois de m'avoir donné l'opportunité de lire ce fabuleux livre.  

    Nous allons suivre Thalès, une jeune fille en plein deuil de sa mère. Elle vit avec sa petite sœur et son père (professeur de mathématique). 
     
    Thalès va alors nous expliquer que cela fait un an que leur mère les a quitté. Un sujet très dur, surtout pour une jeune fille qui est en plein dans l'adolescence et dans sa construction personnelle. Quant à sa petite soeur, on ressent bien que ce n'est pas évident pour elle non plus. 
    Le père de Thalès essaie tant bien que mal de s'en sortir et de rendre la vie de ses deux filles moins douloureuse. 
     
    Ce roman, avec un sujet certes difficile, est axé principalement sur le ton de l'humour. J'ai énormément apprécié cette façon d'aborder le deuil et la reconstruction après cet événement tragique. 
     
    Les personnages sont très charismatiques et j'ai tout particulièrement apprécié Sidonie, la petite sœur de Thalès. Je l'ai trouvé extrêmement attachante et très mature pour son âge.
     
    L'auteur a une écriture très fluide, on tourne les pages a une vitesse folle. J'admire énormément les choix de l'auteur sur les décisions prise par certains personnages et surtout pour l'originalité de ce livre. Je trouve que mélanger l'humour à un événement poignant est osé etHélène Louise a très bien su jouer avec les deux sans que cela tourne au ridicule, voire à des moments très gênants. Je lui tire mon chapeau pour cette raison.
     
    Les références qu'il y a tout au long de notre lecture donnent vraiment du cachet au livre. Il y a aussi beaucoup de petites références à l'anglais, encore une fois je trouve que c'est très original. Personnellement, je n'ai jamais vu ça dans un autre roman (ou alors pas autant). 
     
    J'ai eu un gros coup de cœur pour Hélène Louisec'est une écrivaine en or. Elle est d'une gentillesse monstrueuse et elle restetrès proche de ses lecteurs (si tu passe par là Hélène, je te fais de gros bisous et j’espère que tu apprécieras mon retour sur ton livre). 

    Le seul petit bémol que j'ai rencontré au long de ma lecture, est le fait que par moment les retranchements de Thalès ne sont pas plus poussé et plus approfondies. Je pense que c'est un livre qui peut être lu par tous, mais je trouve que le vocabulaire utilisé reste néanmoins assez soutenu pour un jeune public.
     
    En conclusion : 
     
    Un très beau livre qui aborde un sujet émouvant, mais qui est sondé avec beaucoup de justesse et une touche d'humour qui nous donne le sourire tout au long de notre lecture. Des personnages très attachants  et surtout authentiques. Une écriture fluide remplie de charme. Un livre signé sur le ton de l'originalité, et même de l'audace. On ne va pas se mentir, c'est très osé de parler d'un sujet tragique avec une pointe d'humour. Mais l'alliance des deux en fait une très belle mixture et donne un très bel ouvrage

    Je ne peux que vous recommander ce magnifique livre. Personnellement, j'adore les livres qui abordent des sujets prenants, marquants,voire hors du commun. Si vous êtes comme moi, je vous conseille fortement de vous procurez ce roman. Vous n'allez pas être déçue.

     

    Dernières chroniques sur Les Silences de Thalès !

     

    Lucille, du blog "A dragon in space"

     

    Quelle belle surprise que ce petit roman YA à la sauce française! Je dois dire qu’au départ j’avais peur de ne pas accrocher, grande lectrice de Science Fiction et de Fantasy, je ne me tourne vers des lectures contemporaines que très rarement. Néanmoins, ce roman a l’air d’avoir été écrit avec des personnes comme moi en tête, et ça marche.

    “Il était tard, mais comme je n’avais pas sommeil, j’ouvris mon kindle, en baissai la luminosité au maxi et commençai à lire.”

    Des personnages qui aiment le fantastique (de Doctor Who à Harry Potter), saupoudrent leur langage de références à ceci cela, souvent en anglais (bien entendu, l’auteure n’oublie pas d’ajouter des petites traductions et explications en bas de pages à chaque fois), envoient des SMS à longueur de journées et font attention à être ouverts d’esprits face aux différences des gens qui les entourent : comment ne pas craquer?

    Quelques maladresses toutefois, tel que l’utilisation à deux reprises de “café au lait” pour qualifier la couleur de peau d’un garçon d’origine guadeloupéenne. Je n’ai de même appris que récemment via les réseaux sociaux que l’usage de termes rappelant la nourriture pour parler de couleurs de peau était très mal vu. Je n’en tiens pas rigueur à l’auteure car je pense que l’erreur est innocente, mais je me dois de le remarquer ici.
    Encore une chose, par moments les utilisations de qualificateurs “de fille” pour parler de certaines lectures ou activités. A aucun moment l’auteure ne cherche à renforcer les idées de genres, au contraire même, mais quelques maladresses de langages se sont glissées ici ou là.

    Après avoir vu sur Goodreads et Instagram combien Hélène Louise est attentive à lire des livres variés, parlant de sujets encore trop peu représentés en littérature, ou comme on dit en anglais des “diverse books”, je sais que ce dont je parlais juste au dessus ne sont que des maladresses. Dans une vision d’ensemble je suis heureuse de voir que ce roman reflète son intérêt pour la compassion, l’empathie et le fait d’accepter les différences.

    Questionnement sur la sexualité, longues réflexions sur le deuil et familles brisées et attachantes, ce roman additionne les bonnes notes. J’ai adoré la dynamique familiale dépeinte ici. Un père attentionné, un peu perdu mais toujours là pour ses filles, passionné de crochet et de mathématique ; une petite sœur gothique et précoce qui abreuve le lecteur de son savoir sur d’innombrables sujets ; une tante au passé un peu dur, introvertie et future prof de physique-chimie ; notre héroïne entrant à la rentrée en terminale, geek et bookworm introvertie encore. Petite famille tranquille veillant les uns sur les autres et qui refont lentement surface après deux deuils consécutifs qui ont bouleversé leur vie, s’ouvrant ainsi cet été là à de nouvelles rencontres.

    Les Silences de Thalès prend les anciens clichés des romans YA et les retourne sur la tête pour mon plus grand plaisir. Après quelques doutes au départ lorsque Thalès prend une jeune fille en grippe du fait de sa “perfection”, ce qui m’a quelque peu énervé à première vue car je déteste ce cliché des filles montées les unes contre les autres, elle finit par faire face à ses préjugés et de belles amitiés se créent.

    Une dernière chose, la maladresse pathologique “habituelle” anciennement utilisée à tout va est ici utilisée pour donner une représentation à la dyspraxie. Je ne connaissais pas du tout ce trouble du mouvement et le roman fait -je pense- un très bon travail pour intégrer ceci à l’histoire, l’expliquer et changer les idées reçues que l’on pourrait avoir.

    De références au réseau social de lecture Goodreads, aux romans de Jane Austen et l’adoration d’une petite fille surdouée pour La famille Adams, ce roman est saupoudré de culture (pop et classique) et d’expériences bien françaises (telle que la conduite accompagnée.)

    Serrements de cœur, sourires et éclats de rire : ce roman m’a charmé en tout point et je le recommanderait vivement, tant aux assidus de romans YA qu’aux lecteurs occasionnels.

    Dernières chroniques sur Les Silences de Thalès !

     

    Léa du Blog Songes Livresque

     

    En commençant le livre, j’ai tout d’abord trouvé le début pas très joyeux, mais à peine quelques pages après, j’ai été plongée dans une histoire légère, vraiment prenante et sans prise de tête qui m’a changé les idées quand ça n’allait pas trop.

    L’histoire est centrée sur le point de vue du personnage de Thalès, une jeune adolescente dont la mère est décédée 1 an avant le début du roman. Nous allons donc suivre, tout au long du roman, la « renaissance » de Thalès et sa famille, qui se reconstruisent après la mort de leur mère.

    Après le décès récent de sa tante Lise, que Thalès n’a jamais vraiment connue, elle emménage dans la grande maison de celle ci avec sa petite soeur Sidonie, son père Pierre et l’amie de sa tante, Isolde.

    Thalès rencontre alors Clément un adolescent de son âge, dont elle va doucement se rapprocher et avec qui elle va peu à peu accepter le deuil de sa mère, et profiter à fond de sa vie.

    J’ai trouvé les personnages vraiment très attachants, surtout Isolde, dont j’ai adoré le côté toujours positif et un peu extravertie. On découvre d’ailleurs la vie passée des personnages et on en apprend plus sur eux en avançant dans le roman, ce qui produit une sorte de suspens.

    Ce que j’ai pour ma part énormément apprécié, ce sont les citations et les extraits de poèmes en début de chaque chapitres, je trouve cela vraiment original et franchement j’adore ! Ils donnent un petit aperçu des chapitres, et sont des sortes de petites morales que j’ai beaucoup aimé !

    « Les Silences de Thalès » est un roman qui m’a beaucoup fait rigoler et les références à des séries telles que Doctor Who et Game of Thrones que j’ai trouvé génial ! Même si il est souvent question de la mort, ma lecture reste très agréable car celle-ci n’est pas abordée de façon négative, mais plutôt comme permettant un recommencement pour les personnages.

    Je me suis identifiée à beaucoup de personnages et honnêtement, ce livre m’a apprit que même dans les moments les moins joyeux de notre vie, il y a du positif et que tout n’est pas que tout noir ou tout blanc, et je penses que quand ça n’ira pas trop, il sera comme une sorte de Bible pour moi !

    Bref, je tire mon chapeau à l’auteur qui a vraiment écrit un superbe roman!

    Je donne donc une note de 4,5/5 à ce chef-d’oeuvre !

     

     ♥ ♥ ♥

    Et pour finir je ne résiste pas à vous montrer cette adorable photo de pomme_rock sur Instagram ! ^-^

     ♥ ♥ 

     

    Dernières chroniques sur Les Silences de Thalès !

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Juin à 22:10

    La magnifique couverture des Silence de Thalès m'a attirée dès que je l'ai vu! Et toutes ces belles chroniques (je rêve d'en faire d'aussi belle !!) m'ont définitivement convaincue ! Je crois que je vais craquer et il vas falloir que je négocie avec mes parents...

    Sinon ce roman a l'air juste magnifique !! Et ,encore une fois, la couverture est juste sublime !!!

    Lucie

    2
    Lundi 12 Juin à 22:24
    Merci Lucie ! :)
    J'ai un argument pour tes parents : il y a plein de citations très utiles à l'intérieur du livre, parfait pour peaufiner sa culture générale ^-^
      • Mardi 13 Juin à 16:49

        Ok c'est noté!!

        :D

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :